10e anniversaire du Jardin communautaire de Shédiac et Banlieues

De gauche à droite, 1re rangée : Gilles LeBlanc, président fondateur; Roger Caissie, conseiller Ville de Shédiac; Lorraine Gallant, trésorière; Odette Babineau, présidente; Rév. Laurence Quin-Morris, curé de Our Lady of Mercy de Pointe-du-Chêne; Paul Boudreau, conseiller et représentant de la Ville de Shédiac sur le comité; Marlene Dugas, visiteure; Loretta MacLean, jardinière. Deuxième rangée : Raymond Cormier, conseiller Ville de Shédiac; Judson Cassidy, président du conseil d’administration du Vestiaire St-Joseph; Jean-Charles Dugas, visiteur et Parise Suddith, jardinière. (Photo : Gilles Haché)

Le Jardin communautaire de Shédiac et Banlieues a souligné dimanche son 10e anniversaire.

La présidente Odette Babineau a tenu à souligner le travail des organismes et des gens tout ou long de ces  années. Le tout a vu le jour par le président fondateur, Gilles LeBlanc, qui, avec l’aide des Chevaliers de Colomb de Shédiac ont débuté avec un lopin de légumes destinés au Vestiaire St-Joseph. L’Église Our Lady of Mercy, de Pointe-du-Chêne a gracieusement prêté leur terrain afin qu’on puisse agrandir à ce que le Jardin communautaire est devenu aujourd’hui.

Grâce à l’appui financier de la Ville de Shédiac et de nombreux commerçants, il a été possible d’y construire 150 lopins dont de nombreux sont surélevés pour de meilleurs accès pour des personnes avec handicaps.  Cette année une clôture a été installée pour empêcher les animaux de détruire les récoltes.  En plus, l’eau est maintenant disponible grâce à Gilles A. LeBlanc qui a fournit la main-d’œuvre, l’équipement et le matériel nécessaire.

Judson Cassidy, président du conseil d’administration du Vestiaire St-Joseph, a souligné que «la contribution que fait Jardin communautaire de Shédiac et banlieues permet à de nombreuses familles dans le besoin d’avoir accès à des légumes frais, ce qui ne serait pas possible autrement.»

Sur la photo, de gauche à droite : Ronald LeBlanc, chef adjoint de la Brigade des pompiers de Shédiac; Patricia Chevarie-Bourque, mairesse adjointe de la Ville de Shédiac; Raymond Cormier, conseiller de la Ville de Shédiac; Jacques LeBlanc, maire de Shédiac; Victor Boudreau, député de Shédiac/Beaubassin/Cap-Pelé, au nom du ministre des Transports, Bill Fraser; Gilles Brine, conseiller de la Ville de Shédiac et Donald R. Cormier, chef pompier de Shédiac.  (Photo : Michel Thibodeau)

Le gouvernement provincial s’associe à la Ville de Shédiac pour construire deux bretelles qui relieront la route 15 et la rue Chesley.

Les travaux ont déjà commencé et devraient prendre fin en septembre. Le projet fournira un accès plus direct, à partir de la route 15, au centre-ville et aux secteurs résidentiels situés au sud de la rue Main.

«Les investissements stratégiques dans l’infrastructure des transports sont essentiels pour continuer de remettre la province en marche», a affirmé le député de Shediac-Beaubassin-Cap-Pelé, Victor Boudreau. «Assurer la bonne circulation des produits, des services et des touristes dans la municipalité aidera la région à continuer de croître». Boudreau participait à l’événement pour le ministre des Transports et de l’Infrastructure, Bill Fraser.

La route 15 est un corridor commercial pour plusieurs industries de la province. Le projet devrait réduire la congestion routière sur la rue Main et créer des possibilités de développement du côté sud de la route 15.

Le gouvernement et la Ville de Shédiac se partageront également le coût du projet, évalué à environ deux millions de dollars.

Du 30 juillet au 7 août   Nouvelle formule pour la Campagne de l’Ange souriant

(CL) –La direction du Vestiaire Saint-Joseph organise cette année la Campagne de l’Ange souriant, avec une nouvelle formule.  On se souviendra que lors des six premières campagnes, on  visitait toutes les résidences de Shédiac afin de recueillir des denrées non périssables et des dons en argent.

Cette année, à partir du 30 juillet des bacs vides seront installés dans les entreprises participantes dans les 18 régions desservies par le Vestiaire Saint-Joseph. Les gens pourront donc déposer leurs produits non périssables dans ces bacs. Les dons en argent pourront être apportés au Vestiaire ou effectués sur le site Internet de l’organisme avec Paypal.  Des reçus d’impôt  peuvent être émis pour des montants supérieurs à 20$.

Le 7 août les bacs seront ramassés par des bénévoles et acheminés au Vestiaire Saint-Joseph.  Une liste des entreprises participantes sera disponible sur le site Internet et sur la page Facebook du Vestiaire d’ici le 30 juillet.

Si vous êtes une entreprise qui aimerait participer, veuillez communiquer au (506) 532-1147.

Matériel scolaire

   C’est également le temps de penser au programme de matériel scolaire et on a  besoin de sacs à dos et de boîte à lunch pour la rentrée scolaire.

Cheryl LeBlanc posera sa candidature en tant que conseillère de la Ville de Shédiac s’il y a des élections plus tard cette année

Cheryl LeBlanc

Cheryl LeBlanc posera sa candidature en tant que conseillère de la Ville de Shédiac s’il y a des élections plus tard cette année. «Je désire en faire davantage afin de rendre service à ma communauté et continuer à soutenir le développement au bénéfice des citoyens et citoyennes de Shédiac. Il est important pour moi de promouvoir l’inclusion au sein de notre communauté et de grandir ensemble comme une grande famille», explique Madame LeBlanc.  Depuis plus de 28 ans, elle est impliquée dans plusieurs organismes de la région où elle a l’occasion d’aider les autres, ce qui lui apporte beaucoup de joie. À l’heure actuelle, elle exerce les fonctions de vice-présidente de la campagne de l’Arbre de l’espoir dans le comté de Westmorland en plus d’assumer le rôle de directrice du Festival du homard, membre du conseil d’administration du Centre de ressources de l’autisme, membre du Conseil du premier ministre pour les personnes handicapées ainsi que plusieurs autres comités.

Mme LeBlanc travaille au sein du Gouvernement fédéral du Canada comme adjointe administrative depuis plus de 14 ans et fonctionnaire depuis 1990. Elle est fiancée à Mike Desroches, un employé d’Énergie NB, et est mère de deux enfants.

Cheryl LeBlanc est aussi récipiendaire de nombreuses reconnaissances, y compris le prestigieux prix Paul Harris, Citoyenne de l’année décerné par la Chambre de commerce du Grand Shédiac, la médaille du jubilé de diamant de la Reine Elizabeth II, ce qui atteste de son dévouement envers la communauté.

Campagne de financement de l’Église historique de Barachois : objectif atteint

   En juillet 2013, le Comité de sauvegarde de l’Église historique de Barachois (ÉHB) avait lancé une campagne de financement dont l’objectif était de récolter 175 000$. En effet, l’édifice, construit en 1824, avait besoin de rénovations majeures.  Grâce à l’engagement du public, des bénévoles et des entrepri- ses locales, l’objectif a été dépassé et la campagne de financement est officiellement terminée.  Les fonds recueillis ont permis d’obtenir des subventions auprès des gouvernements provincial et fédéral.

Depuis 2013, des réparations de plus de 350 000$ ont été effectuées par des entreprises locales.  C’est ainsi que l’ÉHB a été entièrement repeinte et intégralement rénovée; elle dispose maintenant d’un écran géant pour les projections, d’un nouveau système de son et d’éclairage et toute la toiture a été refaite.

Le Comité de sauvegarde de l’ÉHB tient à remercier chaleureusement la communauté et tous les donateurs pour leur grande générosité et leur engagement envers l’édifice patrimonial.  Sans eux, la remise à neuf aurait été impossible. En guise de remerciement, une journée Portes ouvertes aura lieu le dimanche 29 juillet de 10h à 14h, ce qui permettra au public de constater l’ampleur des rénovations.

La programmation estivale de l’ÉHB – concerts, expositions, récits de voyage, conférences, soirées littéraires – se poursuit  jusqu’à la fin septembre.  Elle est affichée en tout temps à l’extérieur de l’église et sur Facebook https://www.facebook.com/EglisehistoriquedeBarachois.

EDITORIAL

Alcide F. LeBlanc

Le Marché de Bouctouche ou Le Ventre de Kent! 

            Comme on le sait, chaque année, la France célèbre fièrement sa fête nationale le 14 juillet. Est-ce par coïncidence si la pittoresque Ville de Bouctouche a ouvert son nouveau marché le 14 juillet?

Fondée en 1785, soit 333 ans passés, cette ville est reconnue comme l’un des plus beaux coins de l’Acadie. Sa fière population compte près de 2500 habitants et a eu le courage de rebâtir un nouveau marché remplaçant celui détruit par les flammes en 2015. Grâce à cela, cette ville est encore plus belle.

Pour réaliser ce marché, qui a l’air d’un véritable musée, il a fallu d’abord panser les plaies comme c’est toujours le cas quand un précieux édifice disparait de la communauté. Aux sceptiques, renseignez-vous auprès des gens de Sainte-Anne-de-Kent ou du Bas-Caraquet après leurs églises brulées!

Après le deuil complété, à Bouctouche, un groupe de courageux citoyens et de courageuses citoyennes s’est pris en main et a décidé de rebâtir, plus beau, plus grand. Un résultat splendide, multifonctionnel, intégré.

Ce projet s’élève à plusieurs millions de dollars. L’assurance a dû en fournir une certaine somme. La Ville de Bouctouche, une autre. Sans doute, de Fredericton et d’Ottawa, plusieurs deniers publics se sont ajoutés. Faut-il le dire ou garder silence? L’une des plus nanties et des plus généreuses familles du Nouveau-Brunswick, dont l’origine est de Bouctouche, a dû combler le manque.

En visitant le marché de Bouctouche, on peut voir des gens heureux, sourires aux lèvres, sympathiques et accueillants. En plus de tout cela, de la bonne nourriture, du bon café, des produits agricoles variés et de qualité, de même que des objets de toutes sortes.

Si le célèbre romancier parisien du 19e siècle, Émile Zola, a pu écrire un roman sur le marché de sa ville natale, en l’appelant Le Ventre de Paris, peut-être Bouctouche pourrait appeler le sien Le Ventre de Kent!

Alcide F. LeBlanc

On a souligné la contribution de la Coop IGA pour le 10e anniversaire du projet Jour de la Terre

Sur la photo, Loïc Michaud Mastaras, agent de sensibilisation du Jour de la Terre; Mario Cormier, gérant de la Coop IGA de Shédiac et Caroline Dupuy, agente de sensibilisation du Jour de la Terre. (Photo : Gracieuseté)

Les agents de sensibilisation  du Jour de la terre étaient de passage à la Coop IGA de Shédiac pour souligner le 10e anniversaire du projet ou la population pouvait s’inscrire via internet pour être choisie pour faire l’achat d’un baril de récupération d’eau de  pluie ou un bac de recyclage.

Depuis 2008 les marchands IGA contribuent au Fonds Éco IGA, géré par l’équipe du Jour de la Terre, qui représente maintenant un investissement total de 10 000 000$,dont 27 289$ dans la région.

Des projets concrets ont été réalisés afin de répondre aux réalités du milieu de la Coop IGA.  Il y a eu, entre autres, la distribution de barils récupérateurs d’eau de pluie et de composteurs domestiques, etc.

À l’occasion les représentants du Jour de la Terre en ont profité pour présenter une plaque en remerciement pour la participation de la Coop IGA de Shédiac au projet.

Tediche Home Hardware vient au secours de La Suzanne

  La Société culturelle Sud-Acadie est très reconnaissante pour la contribution de  peinture de Tediche Home Hardware qui a permis de rafraîchir la Suzanne au quai de Robichaud. La Suzanne est ce vieux bateau de pêche qui rassemble citoyens et musiciens sur le quai depuis 2011 avec notre programmation Célébrons nos quais.

Notre Suzanne s’est fait très belle avec l’aide de citoyens bénévoles : Michel LeBlanc, Maurice Brun, Irois et Héléna Bourque, Conrad Gagnon, Michel Gaudet et Richard Vautour; elle est maintenant prête pour recevoir les musiciens de che-nous.

La musique commence ce mercredi 18 juillet à 19h avec Colleen Duguay & Sharptone et se poursuivra les mercredis soirs jusqu’à la fin août. Les autres invités cet été sont Les Deuces, Chaffrail, Terry Melanson, Samuel Richard et Guy Godin, Scott & Gerald Delhunty et Marc Babin.

Apportez vos chaises et le soleil et venez ‘enjoyer’ d’la musique sur le bord de l’eau au Quai de Robichaud sur le chemin Quai des Robichaud à Grand-Barachois, gracieuseté de la Société culturelle Sud-Acadie.

Fonds de bourses Éric LeBlanc

Sur la photo, à droite : Robert LeBlanc, père d’Éric; la récipiendaire de la bourse 2018, Nadia Langis et Marie LeBlanc, mère d’Éric; et à gauche une photo souvenir d’Éric LeBlanc en compagnie de Nadia en 2004.  (Photos : Gracieuseté)

Éric était le fondateur des Croisières de la Baie de Shediac, une entreprise bien connue pour ses sorties en bateau, une attraction touristique populaire à Pointe-du-Chêne, NB. La compagnie fut créée par son travail acharné, son dévouement et son amour pour la mer. Éric a commencé sa compagnie en 1998 avec un bateau de pêche converti de 40 pieds autorisé à transporter 14 passagers. En 2002, il fit construire sur mesure un bateau de 53 pieds appelé «Ambassador» lui permettant de transporter 65 passagers et trois membres d’équipage. Les nouveaux propriétaires, Ron et Denise continuent maintenant le travail commencé par Éric.

À la mémoire d’Éric, la famille LeBlanc a créé une bourse d’études disponible à un étudiant diplômé de l’école secondaire qui poursuit des études postsecondaires et qui est un.e résident.e de Pointe-du-Chêne. Si le cours est d’une durée de deux ans ou plus, l’étudiant est également admissible une deuxième année.

Les demandes de bourse doivent être reçues par la famille LeBlanc le ou avant le 30 juin par courriel. Le formulaire de demande et les règlements peuvent être obtenus en ligne à l’adresse ci-dessous. Pour plus d’information, veuillez nous joindre par courrier, par téléphone ou courriel: Robert ou Marie LeBlanc, 9530, rue Main, Richibucto, E4W 4E4, téléphone : 523-9247 ou par courriel : mariercto@yahoo.ca.

La 7e édition d’Acadie Rock promet à Moncton et Memramcook

L’humoriste de Dieppe, Yves Doucet, le directeur artistique d’Acadie Rock, Marc Chops Arsenault et le DJ Richard Daigle, de Moncton à côté de l’affiche officielle d’Acadie Rock 2018 dévoilée jeudi dernier, en conférence de presse. (Photo : Normand A. Léger)

Normand A. Léger

La 7e édition d’Acadie Rock promet d’être plus diversifiée, multidisciplinaire, internationale et avant tout représentative de l’Acadie plurielle et moderne alors que plus de 15 000 personnes sont attendues dans les rues de Moncton, du 11 au 18 août.

Le Centre culturel Aberdeen produit le festival et la programmation réunira près d’une centaine d’artistes. Deux partenariats ont été soulignés pour cette saison, celui du Festival de danse de l’Atlantique et l’autre avec Rivière de la Fierté. Le grand spectacle du 15 août sera le moment phare du festival pour célébrer la Fête nationale de l’Acadie. Les groupes sont Julie Aubé (Moncton), Vishtèn (Île-du-Prince-Édouard), Sweet Crude (Louisiane), Daniel Bélanger (Québec) et La Dame Blanche (Cuba). Le spectacle aura lieu au Parc Riverain et sera précédé d’activités familiales organisées devant le Centre culturel Aberdeen, dans le cadre d’une grande fête de quartier. Le traditionnel tintamarre, où la communauté acadienne invite les autres communautés culturelles de la grande région de Moncton à se joindre à elle pour souligner son attachement à l’Acadie et à la culture acadienne, débutera à 18h du Centre Aberdeen. Les participantes et participants sont invités à défiler habillés et maquillés aux couleurs de l’Acadie et munis de casseroles et autres objets pour faire du bruit jusqu’au Parc Riverain.

Le directeur artistique est Marc Chops Arsenault. «C’est un festival qui promet, on accueille des gens de partout et on veut montrer ce qui se passe ailleurs dans la francophonie, a dit Arsenault. L’Acadie est de plus en plus multiculturelle et avoir des gens d’un peu partout dans le monde est très bien. L’humour, qui a pris de l’ampleur en Acadie, sera en montre et nous sommes heureux d’accueillir Sweet Crude, de la Louisiane. Les jeunes d’Accros de la chanson sont capables et nous les avons invités au spectacle de soirée pour leur faire vivre cette ambiance avec des artistes chevronnés. On ne présente pas seulement de la musique traditionnelle, mais à saveur internationale, plus rock et de la musique expérimentale. L’Acadie, c’est toute sorte de musique. La soirée de la poésie est un partenariat avec les éditions Perce-neige. Il n’y aura pas de musique, mais seulement de la lecture. Les billets ne sont pas dispendieux pour les grands spectacles, mais certains ont été à guichets fermés l’an dernier. Notre aventure à Memramcook au Verger Belliveau promet également.»

Que ce soit dans la Salle Bernard-LeBlanc, sur la terrasse du restaurant Les Brumes du Coudeou au Verger Belliveau, le Festival Acadie Rock explorera de nouveaux espaces pour ses concerts, qui auront lieu tous les soirs entre le 11 et le 18 août. Une panoplie d’artistes de tous les horizons, aussi bien musicaux que géographiques, est attendue. La récente formation aca- dienne Tampaouvrira le festival avec les Moontuneset Dj Dick Daigle. On pourra voir lors des autres soirées Jourdan Thibodeaux et les Rôdailleurs (Louisiane) et Christine Melanson, présentés au Verger Belliveau, Jambinai (Corée), Simon Daniel, Fuudge (Québec), Comté de Clare (Nouvelle-Écosse), Les Hôtesses d’Hilaire, Track of Rocket Jacques Surette (Nouvelle-Écosse).

La Soirée humour revient pour une 3e édition consécutive et continuera  d’affirmer l’existence d’une scène de stand up à Moncton. Julien Dionne, Solange LeBlanc, Martin Saulnier, Ryan Doucette et Yves Doucet seront les invités de cette soirée animée par l’humoriste Mélanie Beaulieu. Avec la soirée de poésie Gérald-LeBlanc, sept poètes acadiens et du Québec interviendront, dont Gabriel Robichaud, Georgette LeBlanc, Cindy Morais, Emilie Trudel, Marc Arseneau, Frederic Gary Comeauet Christian Roy. L’Acadie suit son COURT reviendra pour une 6e année avec ses faux documentaires, soient deux courts métrages produits en collaboration avec le Festival Acadie Rock dans le cadre des Séries FICFA.

Le festival offre un volet art visuel, dans le cadre de l’exposition célébrant les 40 ans de la Galerie Sans Nom: «La Papeterie : 40 ans d’art et d’édition». L’événement de clôture du 18 août sera aussi la soirée d’ouverture de la Semaine de la Fierté 2018. Présentée en collaboration avec Rivière de la Fierté, cette soirée se veut une célébration des communautés LGBTQ2+ et acadiennes et mettra en vedetteAllumett, Wangled Tebet Maud Geffray. La 13eédition du Festival de danse atlantique se tiendra également en même temps, du 10 au 18 août. Les gens auront plusieurs occasions de participer à des ateliers de danse. Certaines activités vont se dérouler simultanément avec Acadie Rock. Les détails sont au www.ciedansencorps.com.

Radio-Canada Acadie diffusera des parties du spectacle d’Acadie Rock en direct à l’antenne régionale d’ICI Radio-Canada Télé et à ARTV, le mercredi 15 août, de 21h à 22h30, ainsi que partout ailleurs dans le reste du pays plus tard en soirée. Visitez le www.acadierock.ca pour plus de détails.