Des artistes renommés à la direction artistique des événements piliers du CMA 2019

cma

   Emmanuelle LeBlanc et George Belliveau assureront la direction artistique de deux journées pilier de la programmation du Congrès mondial acadien 2019, soit l’ouverture et la fermeture.

Emmanuelle LeBlanc assurera la direction artistique de la journée d’ouverture du CMA 2019 à Abram Village, à l’Île du Prince Édouard, le 10 août 2019. Il s’agira du 25e anniversaire de la tenue des Congrès mondial acadien. Originaire de Mont Carmel (Î.-P.-É.), Emmanuelle fait carrière dans le domaine de la musique depuis plus de 15 ans. Membre fondatrice du groupe Vishtèn et des productions Takashoun, elle est une multi-instrumentiste accomplie sur la scène de la musique folk et a assuré la réalisation et la direction artistique de divers événements et projets culturels. Emmanuelle LeBlanc fera également la direction artistique de la journée de commémoration du 14 août 2019. En 1884, une page importante de l’histoire était écrite lors de l’adoption du drapeau et de l’hymne national de l’Acadie. Pendant le CMA 2019, des célébrations de ce moment marquant auront lieu à l’endroit même où il a eu lieu : à Miscouche, sur l’Île du Prince Édouard. Enfin, Emmanuelle aura également le rôle de soutien artistique aux diverses communautés de l’Île qui planifient des activités pendant le CMA.

Pour sa part, George Belliveau assurera la direction artistique de la journée de clôture, qui aura lieu à Shediac, le 24 août 2019. Originaire de Pré-d’en-haut, George Belliveau est issu d’une famille musicale et baigne dans le monde de la chanson depuis longtemps. Ayant touché au style plus traditionnel acadien avec le groupe Bois Joli, dont il assurait d’ailleurs la direction artistique et musicale, il se tourne plutôt vers le country comme artiste solo, carrière qu’il entame en 2006 avec l’album L’amour viendra nous sauver et d’autres albums qui ont suivi. Récipiendaire de nombreux prix et distinctions, il a également assuré la direction artistique de la série de spectacles Les Vendordis du Pays au Pays de la Sagouine en 2014, qui mettaient en vedette plus d’une trentaine d’artistes.

La 6e édition du Congrès mondial acadien aura lieu du 10 au 24 août 2019 à l’Île du Prince Édouard et au Sud-Est du Nouveau-Brunswick. Le Congrès mondial acadien a pour mission de réunir les Acadiens et tous ceux et celles passionnés par la culture acadienne. Pour plus de renseignements sur la programmation et sur l’événement, rendez vous au www.cma2019.ca.

La Coopérative de Shédiac remet 26 250$ aux organismes locaux

lyonsmars

La Coopérative de Shédiac a remis 26 250$ à des organismes de la région. Sur la photo – 1ère rangée de gauche à droite: Léo-Paul Gautreau, Blessing Bags and Acts of Kindness (750$); Nicole Tremblay, ArtShediac (1000$); Maryse Jacob, ‘Tit bateau Breast Cancer Dragon Boat (1000$); Wiebke Tinney, Groupe de développement durable du Pays de Cocagne (2000$); Charline Cassidy, 15 km de Grande-Digue (1000$); Mathieu Thériault, Scouts de Grande-Digue (500$); Anita Léger-MacDonald, Commission de la bibliothèque de Shédiac (1000$); Nadine Poirier, Université du 3e âge du sud-est (2000$); et Guylaine Chiasson, Club de tennis de Shédiac (1500$). 2e rangée, de gauche à droite : Jean Doiron, Club d’âge d’or de Barachois (1000$); Lorne Fox, ‘Tit bateau; Donald Chevarie, Services d’incendie de Shédiac (5000$); Jerome Bear, Échec au crime de Westmorland (1000$); Emery Léger, Centre culturel et Club d’âge d’or de Cormier-Village (1000$); Marc Picard, Jardin communautaire de Cocagne (1000$); Cathy Lloyd, école Shediac Cape (3000$); Guy Lavigne, Relais pour la vie (2500$) et Cheryl LeBlanc, Tour de l’espoir (500$). (Photo : Gracieuseté)

À 500 jours du 6e Congrès mondial acadien   Le CMA 2019 lance une nouvelle version  de la chanson «Acadie de nos cœurs»

Dans 500 jours débutera la 6e édition du Congrès mondial acadien. Afin de marquer cette date importante et, du même coup, souligner les 25 ans de l’événement, le CMA 2019 réenregistre la chanson «Acadie de nos cœurs», chanson thème du premier Congrès mondial acadien, qui a eu lieu en août 1994 dans le Sud-est du Nouveau-Brunswick.

Qui en Acadie de l’Atlantique n’a pas entonné «Acadie de nos cœurs»? Il est fort possible que bien des gens se remettent à la chan-ter puisqu’un nouveau souffle lui a été donné récemment au Studio LaClasse, de Memramcook. Sous les bons conseils du réalisateur François Émond, les paroles et la musique de Lennie Gallant et Johnny Comeau ont été enregistrées en décembre dernier, mais cette fois-ci, les voix sont celles de Patricia Richard, Izabelle Ouellet, Joey Robin Haché, Caroline Savoie, Rémi Arsenault et Les Jeunes Chanteurs d’Acadie sous la direction de Nadine Hébert. Les musiciens sont Rémi Arsenault (guitare acoustique), Jean-Pascal Comeau (guitare basse), Danny Bourgeois (batterie), Christien Belliveau (dobro) et François Émond (ukulele). La prise de son, le mix et le matriçage sont de Jean-Pascal Comeau.

Comme l’explique la présidente du CMA 2019, Claudette Thériault : «Dans le cadre du 25e anniversaire du Congrès mondial acadien, nous cherchions une façon de faire un clin d’œil au premier CMA. Cette chanson, qui a été si populaire, nous a paru comme étant une excellente façon de souligner les 25 ans de cet événement qui a marqué un grand tournant en Acadie, spécialement au niveau de la musique. Avec la mise sur pied de la radio CJSE lors du CMA de 1994 et la sortie d’un grand nombre de disques de nos artistes acadiens, il est évident que le premier CMA a joué un rôle très important dans le développement de notre industrie musicale. De plus, les Congrès sont des grands employeurs de nos artistes, et celui de 2019 ne fera pas exception», explique-t-elle.

La chanson peut être écoutée sur le site Web du Congrès mondial acadien au www.cma2019.ca (à partir d’aujourd’hui) ou dans votre radio favorite.

Appel aux artistes pour la série Midis Musique

Le Théâtre Capitol, en collaboration avec Downtown Moncton Centre-ville Inc. accepte présentement les demandes de participation d’artistes souhaitant être considérés pour la série estivale Midis Musique.

Ces concerts gratuits seront présentés à l’extérieur, dans la ruelle Oak, près de la rue Main, durant l’été 2018, à tous les mercredis, soit du 27 juin au 29 août, de midi à 13h.

Un cachet de 350$ par performance sera offert aux artistes sélectionnés. La date limite pour soumettre sa demande est le 30 avril 2018. Les artistes de la scène sont invités à soumettre une demande de participation à la série en remplissant le formulaire trouvé en ligne, au www.capitol.nb.ca (bouton Midis Musique au bas de la page d’accueil) ou encore au lien direct suivant : https://bit.ly/2pGoPVl.

D’la Pantry à la Belle Delphine

J’avais faim l’djâble, l’autre souaire… Pis «j’cravais» pour me faire un bon p’tit «dip» de tchequ’affaire-tchequ’affaire pour tremper més «chips» ou més p’tits «crackers» bin «fancy» que j’avais «d’storé» dans l’armouaire… So, en fouillons itout dans «l’fridge», avec lés ingrédients qu’j’avais en main – – j’ai ‘té capable de m’patenter le délicieux «dip» suivant :

Trempette aux fruits d’mer

Dans z’un p’tit bol, mélanger 1 enveloppe de mélange de soupe à l’ognon sec avec 2 cuppées de crème sure. Ajouter 1/2 cuppée de crevettes tchuites finement hachées, 1/2 cuppée de «baby clams» égoutées pis finement hachées, 1/4 cuppée de «Chilli Sauce» pis 1 tchuillèrée à thé de «horseradish» (au choix). Refroidir pour au moins une d’mie heure (30 minutes). Sarvir avec dés bons «LAYS CHIPS» (més«all time favourites») ou avec dés p’tits «crackers» (âââh-là-là) bin «fancy». Ouaye! «Happily munching away»!

Delphine B.B. Bosse

Countré Star Extraordinaire

Cossé qu’a radote Delphine…

Delphine B.B. Bosse

Delphine B.B. Bosse

Hier! Cé t’en visite à la Villa Providence, de greyée dans mon joli costume de «Hippety-Hop» Lapin d’Pâques, que j’me sus faite (gobbine) attaquer à l’entrée pis «chasé» après à coups «d’walker» par le dâmné résident Vieux Laurent à Aurèle à «Jimmy Pip Squeak» Dupuis. Parce que mêshoummes, dans son imaginâtion («oooh-my-my-my»); pis du «loud grumbling» sauvage de faim, rugissant de sés trippes du ventre… V’là qu’la soudaine «craving» de voulouaire manger du fricot t’au lapin l’a pougné… Qu’y’en salivait d’excitement!

J’n’ai pas «hangé around» longtemps assez pour saouaire si qu’son intention était vraiment d’me faire mijoter dans z’un grous chaudron, avec dés pâtes pis avec t’une bounne pincée d’sarriette? Ou (ein) c’était tu qui m’a traité d’pâtouse, quand qu’y’a réussi à «m’grabbé» pis à m’arracher le pompon d’ma tcheue!?! Pareillement coumme t’une Cendrillon pressée; t’en m’sauvons, j’ai perdu ma pantoufle, de «size» exagérée, t’en forme de pattoune de lapin! Supposément qu’le Vieux Laurent l’arait ramassé pis asteur s’en sert content coumme t’un «lucky rabbit’s foot» qui «dangle» du boute de sa «key chain holde» d’sa chambre.

«Anyway», l’intention d’ma visite était d’âller surprendre pis délivrer le panier rempli de «candés» de Pâques à ma douce Grand-Grand-Matante Azile, la plus jeune sœur de 104 ans ou la seule vivante du restant d’la famille à ma défunte Grand-Grand-Mére Zilpa (ouaye, que Djeu «bless» son âme). Son plaisir (ou mon plaisir, sans trop m’moquer) : a été d’la «watché» téter «off» le «milk chocolate», qu’enrobe t’utes sés raisins; pis là, (Ha-Ha-Ha) en offrir t’au «staff» peu méfiant («Curse of the Old Lady! Ya! Be-Beware! Be-Beware») dés p’tites avales-pougnées, «slightly coatées» d’une mince poussiére; hôrs du bol, qui repose de d’sus l’toppe d’la «bedside table»!

S’lon Grand-Grand-Matante Azile : <<«Come on» Delphine! Porter t’un chapeau t’paille, en forme de cloche pis de décoré avec dés «cheap fake» fleurs en soies de couleurs vibrantes du printemps… «Again», ma chère! Arait été bin plusse «dainty» d’sus l’fait d’ta tête, que d’oser t’faire passer coumme t’une sacrée dingue; t’une vraie «dose», en plein public! Pis vraiment, à porter un tel déguisement aussi ridicule, (ouaye) qui pu la vieille «moth-ball»!>>

Delphine B. B. Bosse

Countré Star Extraordinaire

Ouaye! J’souhaite à tous, t’une Joyeuse Pâques «Off»! J’espère que le Lapin de Pâques ira vous rendre visite… Ya! Pis pour ceusses-là d’vous z’autres que j’ai invité cte dimanche à v’nir icitte à participer à ma fameuse «early morning egg hunt» dans ma «backyard». «Warning»! Ramassez yinc, ceusses-là qui sont «wrappés» tout l’tour dans du «tin foil». Car lés autres, pornez pas la chance, sont possiblement dés vraies crottes soient de lapins ou dés restants de mon chien!

Les Matadors et les Olympiens champions au volleyball

Les Matadors de Mathieu-Martin ont remporté les honneurs du tournoi de volleyball senior de Harbour View, à Saint-Jean.

Les Matadors de Mathieu-Martin ont remporté les honneurs du tournoi de volleyball senior de Harbour View, à Saint-Jean.

(N.A.L.) – La saison de volleyball de la Conférence de l’Est bat son plein dans les écoles secondaires de la région avec des compétitions dans les niveaux junior et senior.

Les tournois ont aussi débuté et les Matadors et les Olympiens ont remporté les honneurs en fin de semaine. Les Olympiens de l’école L’Odyssée ont remporté le championnat du tournoi de volleyball gars junior de Hampton. L’équipe n’a pas perdu de match, remportant la finale 2 à 0 (26 à 24 et 25 à 14) contre Oromocto. En ronde préliminaire, L’Odyssée a vaincu Oromocto 25 à 19 et 25 à 5; battu Saint-Jean 25 à 17 et 25 à 22; gagné contre Hampton 25 à 11 et 25 à 11 et a signé un gain de 25 à 7 et 25 à 4, contre Sir James Dunn. La victoire a été un excellent travail d’équipe et les joueurs se sont battus sur toutes les balles jusqu’au bout. Samuel Fontaine a bien distribué le jeu et Matthieu Bourque a réussi une très bonne défensive et de belles attaques. Alex Tallec a été efficace contre les offensives et attaques décisives.

Au volleyball gars senior, les Matadors ont remporté le championnat du tournoi de l’école Harbour View, à Saint-Jean, avec un gain de 2 à 0 (25 à 12, 25 à 21) contre Rothesay, en finale. L’équipe a remporté 11 des 12 manches jouées. Les Ma- tadors ont eu le meilleur de Harbour View 25 à 20 et 25 à 18; de Rothesay 25 à 16, 16 à 25; de Hampton 25 à 10 et 25 à 16 et Simonds, 25 à 18 et 25 à 21. En demi-finale, Mathieu-Martin a éliminé Simonds 2 à 0 (25 à 7, 25 à 22).

Volleyball junior filles

Les Cavalières de Clément-Cormier ont perdu 2 à 0 (25 à 19, 25 à 14) contre les Olympiennes de L’Odyssée et 2 à 0 (26 à 24, 25 à 20) contre les Patriotes de Louis- J.-Robichaud au volleyball filles junior.

Volleyball filles senior

Les Olympiennes de L’Odyssée ont gagné 2 à 0, contre les Highlanders de McNaughton et les Royals de Riverview, au volleyball senior filles.

 

L’Académie de boxe Champions voit grand

Nick Morrison et Philip Baraly à l’Académie de boxe Champions. (Photo : Normand A. Léger)

Nick Morrison et Philip Baraly à l’Académie de boxe Champions. (Photo : Normand A. Léger)

(N.A.L.) – L’Académie de boxe Champions a pignon sur la rue Champlain, à Dieppe depuis octobre dernier et l’un des promoteurs, Philip Baraly, aimerait bien augmenter le nombre de membres et offrir plus de services aux gens qui veulent améliorer leur conditionnement physique.

Situé au 1067, rue Champlain, l’académie offre aux jeunes et adultes un endroit sécuritaire et accueillant pour apprendre la boxe ou seulement faire des exercices pour se mettre en forme. L’espace est suffisant pour offrir des cours de tai chi, judo, arts martiaux et autres, également.

«On vise former des champions à la boxe, a dit Philip Baraly, lors d’une récente visite. On veut aider les jeunes, leur donner un endroit sécuritaire, positif et récréatif pour apprendre la boxe. Un programme après-école sera introduit à l’automne, en septembre.»

Des sessions spéciales d’entrainement sont prévues cet été pour les jeunes. Un programme de boxe est prévu plus tard et la promotion de la condition physique est en avant-plan.

«Je suis engagé dans la boxe depuis 42 ans, a ajouté Baraly. J’ai vu bien des gymnases, mais ce centre est idéal, c’est grand, propre et sécuritaire. On offre des classes pour les femmes, adultes et tous sont les bienvenus pour s’entrainer. On a deux locaux à louer. On entraine de jeunes aspirants, filles et gars et avec plus de membres, on aimerait ouvrir environ 30 heures par semaine, au lieu de 15.»

Les gens qui offrent des sessions de judo, yoga et autres peuvent se manifester pour louer un espace à l’académie, qui se veut un lieu de rencontre pour la forme physique et le bien-être. Les gens attirés par la boxe et l’entrainement peuvent visiter l’académie, surtout ouverte le soir et le samedi matin.

La campagne Aidons-Zoé et sa famille est lancée

Afin de venir en aide à Zoé Black et sa famille, de Cap-Pelé, une mobilisation communautaire est officiellement engagée dans le Sud-est du Nouveau-Brunswick. En mai dernier, Zoé a été dia- gnostiquée de la maladie de Niemann-Pick type C, communément appelée l’Alzheimer des enfants. Une collecte de fonds est actuellement en cours et il sera possible d’aider à la cause en se rendant au Centre communautaire de Saint-André-LeBlanc, le dimanche 15 avril. (Photo : Gracieuseté)

Afin de venir en aide à Zoé Black et sa famille, de Cap-Pelé, une mobilisation communautaire est officiellement engagée dans le Sud-est du Nouveau-Brunswick. En mai dernier, Zoé a été dia- gnostiquée de la maladie de Niemann-Pick type C, communément appelée l’Alzheimer des enfants. Une collecte de fonds est actuellement en cours et il sera possible d’aider à la cause en se rendant au Centre communautaire de Saint-André-LeBlanc, le dimanche 15 avril. (Photo : Gracieuseté)

Charles-Philippe Dray

Afin de venir en aide à Zoé Black et sa famille, une mobilisation communautaire est officiellement engagée dans le Sud-est du Nouveau-Brunswick.

La famille de Zoé, de Cap-Pelé, a reçu une bien mauvaise nouvelle en mai 2017. Zoé, alors qu’elle était à peine âgée de 13 ans, a reçu le diagnostic qu’elle était atteinte de la maladie de Niemann-Pick type C (NPC), communément appelée l’Alzheimer des enfants. Seulement un enfant sur 100 000 ou 150 000 en est atteint.

Zoé a grandi en ayant quelques difficultés – dont quelques épisodes d’épilepsie, un des syndromes de la maladie NPC – mais c’est au cours des deux dernières années que les signes plus clairs de sa condition se sont signalés et aggravés. Troubles de mémoire, élocution, motricité, tout ce qui vient avec le syndrome l’accable désormais péniblement.

La maladie NPC est incurable. La médicamentation est seulement symptomatique ou palliative, et l’espérance de vie est limitée.

Maintenant, il faut tout changer dans l’entourage de Zoé. Nécessitant de plus en plus son fauteuil roulant, tout doit être adapté. Certes, les assurances familiales couvrent une bonne patie des médicaments, mais il y a d’innombrables autres dépenses.

La famille devra, entre autres, faire l’achat d’un véhicule adapté, voyager à de nombreuses occasions entre Halifax et Moncton, effectuer des rénovations au domicile, etc.

«Zoé est une adolescente de 14 ans et nous souhaitons vraiment qu’elle puisse profiter de la vie au maximum. Elle aime sortir, et nous voulons faire en sorte de faciliter nos déplacements. Elle peut encore le faire, alors nous ferons tout pour lui donner une sorte d’indépendance», mentionne la maman de Zoé, Marie-Paul Vautour-Black.

Collecte de fonds et journée-bénéfice

Une collecte de fonds est actuellement en cours par l’entremise d’une vente de billets pour un tirage qui aura lieu le 15 avril prochain, au Centre communautaire Saint-André-LeBlanc, lors d’une journée-bénéfice. Trois prix (paniers-cadeaux) respectivement de valeurs de 1000$, 500$ et 250$, seront remis lors d’un tirage au sort. Pour les intéressés qui désirent s’en procurer, il suffit de les acheter au Esso de Cap-Pelé, au 2252, chemin Acadie. Pour plus de renseignements sur la campagne, composez le 577-4579.

  Il y aura également possibilité d’aider à la cause en se rendant au Centre communautaire de Saint-André- LeBlanc, le dimanche 15 avril. Les activités débuteront à 13h30 pour se terminer vers 16h30. Il y aura notamment de la musique présentée par Ron Surette, des cadeaux à l’entrée, plusieurs musiciens, une vente de pâtisseries, du maquillage sur visages, du fricot, et plus!

Beaubassin-est consultera un spécialiste pour l’embauche de son greffier

Charles-Philippe Dray

L’appel du conseiller de Grand-Barachois, André Bourque, aura été entendu. Le conseil municipal de Beaubassin-est s’est entendu à l’unanimité pour qu’un spécialiste en ressources humaines fasse partie du processus d’embauche du directeur général, qui a cours présentement.

«Nous devons sauter sur l’occasion qui est devant nous et embaucher des spécialistes afin d’embaucher le meilleur candidat possible», avait déclaré M. Bourque, en février dernier, après avoir annoncé sa démission du comité d’embauche pour dénoncer le processus.

Le spécialiste en question n’est pas encore connu. Mais la municipalité est en «mode recherche», a assuré la mairesse adjointe, Susan Cormier, lors de la réunion publique, lundi dernier.

«Nous voulons faire vite, mais nous voulons bien le faire», a-t-elle déclaré. En raison de ce manque de personnel prolongé, le conseil municipal de la Communauté rurale de Beaubassin-est a décidé d’annuler la tenue de la réunion publique du mois d’avril.

«Je peux vous assurer que le conseil est sérieux dans notre projet de nous remettre sur le bon pied, a mentionné la mairesse adjointe. Nous avons un manque criant de personnel, et nous n’avons pas d’autres choix que de remettre notre prochaine réunion.»

Transport communautaire

Des occasions de transports à prix réduit sont maintenant disponibles pour plusieurs résidants de Beaubassin-est. Roxanne Perreault, coordonnatrice communautaire du groupe Westmorland-Albert-Action Coop (WA Action), est venue faire une présentation sur le sujet lors de la dernière réunion publique.

Un groupe de citoyens bénévoles, en collaboration avec WA Action, offre son aide afin d’offrir un tel service aux personnes dans le besoin.

«C’est évidemment du cas par cas, a précisé Mme Perreault. Nous voulons aider les gens qui ont quelconque accès limité au transport la possibilité de se faire reconduire.»

   WA Action est principalement à la recherche de bénévoles. Pour plus d’informations sur l’organisme, consultez Facebook. Il a également été mentionné qu’un lien soit affiché sur le site internet de la municipalité de Beaubassin.