Le CCNB de Dieppe accueillera son premier Hackathon

Les locaux du CCNB – Campus de Dieppe seront pris d’assaut les 10 et 11 mars par les participants du tout premier défi Hackathon AccèsFranco 2018.

À l’image d’un «Start-up Weekend», un hackathon est un événement où des équipes multidisciplinaires incluant des développeurs se réunissent pour concevoir et produire un prototype d’application. Le travail se fait sans interruption pendant deux jours, généralement lors d’un week-end.

«Le CCNB est très fier de pouvoir s’associer à cette activité. Un défi comme celui-ci est très intéressant puisqu’il permet de mettre de l’avant les talents de créativité et d’innovation des étudiants et étudiantes et des professionnels ici au Nouveau-Brunswick», a souligné Pierre Clavet, conseiller sectoriel dans les TI, Technologies et Sciences naturelles et responsable de l’activité pour le CCNB.

Les participants utiliseront des bases de données ouvertes qui leur seront fournies pour développer des produits qui devront proposer des solutions à des enjeux des communautés de langue officielle en situation minoritaire du Nouveau-Brunswick et faire la promotion des langues officielles. Les équipes gagnantes seront désignées par un jury à l’issue du temps imparti. Des prix totalisant 25 000$ seront remis lors de l’activité.

«Cette compétition permettra à des jeunes et moins jeunes d’ici de travailler à améliorer l’espace francophone en créant de nouvelles applications qui outilleront nos gens. Le Département d’informatique est heureux de participer à cet événement majeur qui valorisera la créativité et la collaboration», a mentionné Julien Chiasson, directeur du Département d’informatique, Université de Moncton.

Le concours est présenté par le gouvernement du Canada en collaboration avec le CCNB, l’Université de Moncton, le Gouvernement du Nouveau-Brunswick, la Ville de Moncton et CyberNB, un organisme de services spéciaux d’Opportunité NB.

Les inscriptions se poursuivent jusqu’au 4 mars. Le défi est ouvert à tous, étudiants et professionnels. Vous pouvez vous inscrire en tant qu’équipe ou en tant qu’individu. Le cas échéant, vous pouvez vous jumeler à une équipe. Il est recommandé de former des équipes multidisciplinaires. Les équipes doivent être formées d’un maximum de quatre membres.

Une session d’information virtuelle aura lieu le 21 février de 12h à 13h. Ceux et celles intéressé(e)s peuvent y participer à l’hyperlien suivant : https://omni.coursenligne.net/franco2018. Pour vous inscrire, visitez le www.accesfranco2018.ca.

La Journée familiale de Haute-Aboujagane connait un grand succès!

tiredelaha

Un grand succès pour le Carnaval «Boule de neige» 2018

tineigepatins

Communauté informée… Communauté en santé…

Radiothon 2018 : Merci aux donateurs et donatrices!

Le Radiothon : Dis NON à la violence! a été un grand succès grâce aux nombreux et généreux donateurs! Les ondes de Radio-Beauséjour, CJSE FM 89 et BO-FM 90, ont encore une fois diffusé ce Radiothon annuel vendredi dernier le 23 février, entre 7h et 19h. Au courant de la journée, les auditeurs et auditrices ont eu l’occasion d’être sensibilisés à la cause de la violence en écoutant des témoignages touchants des survivantes et survivants de toutes les formes de violence et des entrevues des intervenantes dans le domaine.

Cet événement est un partenariat important entre le Centre de ressources et de crises familiales Beauséjour et le Centre de Kent pour la prévention de la violence. Tous les fonds amassés vont aider ces organismes à persévérer dans leurs démarches continuelles d’aider les victimes de violence. De notre côté, l’objectif de notre campagne était 100 000$ et nous avons surpassé notre objectif de 27 000$, donc nous avons amassé un total de 127 000$! Vos dons d’amour et votre générosité nous touchent grandement. Ces fonds nous permettront de continuer à offrir nos services pour nos communautés afin de mettre fin à la violence. Nous souhaitons également remercier les bénévoles qui ont aidé au déroulement de la journée du Radiothon.

Pour en connaître davantage sur les services du Centre de ressources et de crises fami- liales Beauséjour ou pour rejoindre une intervenante pour du soutien, vous pouvez composer le 533-9100.

D’la Pantry à la Belle Delphine

Quand j’étais jeune pis «cute» («mind you», j’le sus toujours) – – j’aimais d’me prépârer la soupe suivante, en arrivant d’l’école; surtout pendant une journée d’pluie frette ou de neige. Ça va vite à faire pis ça tu «ever» bon goût. Pis en plusse, s’aïde à r’chauffer le dedans du côrps!

Bounne soupe de ma jeunesse

– 1 livre de viande de boeu’, hachée…

– 4 cuppée de jus d’tomates…

– 3 cuppées d’eau…

– 3/4 cuppée de macaroni, pas tchuit (moi j’préfère me sarvir dés «elbow ones»)…

– 1 enveloppe de soupe à l’ognon sec…

– 1/4 tchuillèrée à thé de «chili powder» (j’aime parfois en mettre un p’tit brin plusse)…

– poivre (au choix)…

«All right»! Dans z’un grous potte à soupe, faire tchuire la viande à feu moyen… Ouaye, jusqu’à ce qu’y’a pu «d’pink»; qu’ça soit bin tchuit. Égoutter «out» le grâs… Là ajouter l’restant dés z’ingrédients. Amener l’tout à ébullition. Baisser l’feu; là laisser mijoter, sans couvert, pour un bon 15 à 20 minutes ou jusqu’à ce qu’le macaroni soit tendre… Moi, j’aime poivrer «heavé» ma portion… Mais absolument «no-no pepper», pour mon foiroux d’Ozime! La soupe est bounne sarvie avec dés bons «pan rolls» frais d’la «bakery»! Mon houmme Ozime, bin lui, y préfère mieux ça avec dés «crackers» beurrés…

Delphine B.B. Bosse

Countré Star Extraordinaire

Cossé qu’a radote Delphine…

Delphine B.B. Bosse

Delphine B.B. Bosse

Qu’ça «feel» bin d’être de r’tour au pays, parmi mon monde; à youssé qu’l’air ne goûte pas à d’la «smog» pis ni qu’ça «gag»! Aussi «fast pace» pis attirante (YA) qué la Métropole de «New York»,j’me sentais «still» par moment, suffoquée par la «concrete jungle» dés «high skyscrapers»! Quand qu’ma «flight» a finalement pu décoller d’la «runway» d’la «Newark Liberty International Airport», en raison d’un «twenty minute delay» – – «ahem», à cause de moi… En raison qu’lés deux p’tites tubes ou ferrets en métal nouaire du boute du lacet d’mon «sexy» corselet en coton avec dentelle, de vêtit sous ma robe de mode de «countré star», avions faites déclancher («OH-MY-GOSH»! <<DRING-A-DRING-A-DRING>>) lés gobbines de «Security Alarms» de l’aérogare; à m’faire sursauter pis «m’busté» lés tympans d’més oreilles! Ouaye! Laissez-moi vous dire, Môssieux-Mesdames; qu’la face m’as-tu «ever» viré rouge tomate de honte!

Pour éviter lés «dirty stares» dés autres passagers de «boardés» dans la «jet»; j’ai décidé bon de me tcheindre embârré dans le compartiment serré de la toilette de l’avion, pendant «l’entire flight». Y faut j’admettre, que quand qu’le grous zézeau métallique-«supersonic» fessait ctés maudites «air pockets» là – – qu’mon fessier s’faisait aspirer «slurp-tight», contre le siège baissé d’la toilette! Cé yinc quand qu’lés roues d’la grousse «plane» avons atterri «roughly» à «l’Airport» de «Moncton» que més larges fesses se sont «dé-stuckées» du bol d’la «can», «man»! Qu’lés muscles de la joue gauche de mon derriére en «feelons» encôre «numb»; pis preuve, qu’j’en ai la peau de «bruisé» rouge-fraise, tournant vers la couleur d’un bleu-violet foncé à r’sembler quasiment à t’une pelure «slightly» plissée d’une prune.

J’ai débarqué «d’l’air-jet», qu’més deux jambes en «wobblions» d’extrême fatigue! Mon houmme Ozime n’a point eu d’la misère à me «spotté out» d’la «crowd» de passagers. Après t’un «quick kiss» pis t’un «hello-darling-bear-hug», j’avons procédé à youssé qu’arrive lés valises… Juste coumme que j’ai été pour ramasser més trois «travel bags» pis mon paquet «sealé» plein de p’tits souvenirs-ramasse-poussiére de «New York»… V’là qu’y’avait d’élongé de d’sus l’fait d’la «luggage airport conveyor belt» t’un gobbine de «nosey» paparazzi qui s’a mit, sans ma parmission, à gigoter coumme t’un contorsionniste; à m’aveugler avec le «flash» de son pesteux «zoom camera». De pure frustration, j’l’ai crampougné par le chignon du cou pis j’l’ai soulevé de toutes més forces coumme si qu’y’était t’un «extra large army duffle bag» – – sés pieds ne touchant pas le plancher! Pis cé «head first», mêshoummes, que j’ai réussi à le «dumpé» dans z’une «large garbage can» d’à môtché vide; qu’sés AU-SECOURS-AU-SECOURS en faisions écho, rebondissant partout contre lés «wall» du «Reclaim Baggage Area»! Qu’lés témoins se sont mis à m’applaudir… Y’en à même, qu’en sublions de «awe» après moi!

«Anyway», j’avons arrivé à la maison… La blague à bas! Quand qu’mon grous «hound» de Saint-Bernard, Buddy, a réa-lisé qu’maman Delphine était de r’tour… Parle d’être excité qu’y’était; qu’y’en a pissé t’une mare, l’étendue d’un étang, à l’entrée du salon. «Quite» t’un «Welcome», n’est-ce pas? Qu’ça nous a pris, à moi pis Ozime, quasiment t’un bon 45 minutes a «cleané up» la «mess»! Ha-Ha-Ha! Tcheques gouttes d’extras; pis j’arions p’t’être eu besoin de porter nos bottes t’en «gum rubber», allant haut jusqu’aux genoux!

Delphine B. B. Bosse

Countré Star Extraordinaire

Gagnants du Tournoi de quilles des Clubs d’âge d’or

quillessenior

L’équipe composée de Dorine Landry, Gisèle Pinet, Clarence Vautour, Normand Colette et Yvonnice Maillet a récemment remporté les honneurs du Tournoi de quilles des Clubs d’âge d’or de Dieppe et de Saint-Anselme. Les membres de l’équipe étaient heureux de leur victoire. (Photo : Jeannine Parent)

Des membres de Bâton Atlantik se sont distinguées

Des membres de Bâton Atlantik se sont distinguées lors d’une compétition internationale ouverte en Floride, il y a deux semaines. On aperçoit, de gauche à droite : Brianna Middleton, Isabella Bourgeois, Grace Farley, Isabelle LeBlanc, Leanne Plewes et Sophie Babineau. (Photo : Gracieuseté)

Des membres de Bâton Atlantik se sont distinguées lors d’une compétition internationale ouverte en Floride, il y a deux semaines. On aperçoit, de gauche à droite : Brianna Middleton, Isabella Bourgeois, Grace Farley, Isabelle LeBlanc, Leanne Plewes et Sophie Babineau. (Photo : Gracieuseté)

(N.A.L.) – Des membres du Club Bâton Atlantik sont revenues de la Floride avec de belles performances lors des Championnats du Twirl Mania International 2018, au Centre ESPN Wide World of Sports, à Orlando, en Floride.

Brianna Middleton a fini première de solo avancé (19 compétitrices); 5e en style libre avancé (31); 6e en solo danse avancée (12); 3e en 3-bâtons avancé (15); 5e en 2-bâtons avancé (13) et 8e du Miss Twirl Mania avancé (13). Isabella Bourgeois était 4e au style libre débutante (28); 5e à la marche militaire novice (14); 9e des novices X-Strut (16) et 5e, débutante solo dance (23).

Grace Farley a terminé 10e des débutantes style libre (28); 6e des novices, meilleures apparence (25); 10e marche militaire novice (17) et 6e novice X-Strut (22). Leanne Plewes a pris le 3e rang débutante style libre (12); 1re marche militaire débutante (10) et 4e débutante danse solo (7). Isabelle LeBlanc était 6e de la danse colo débutante (23).

L’entraineuse Brenda Arsenault LeBlanc était heureuse de l’expérience acquise par ses jeunes filles lors de cette compétition ouverte.

Deux frères veulent aider des jeunes à réaliser leurs rêves

Jean Hébert, qui vit présentement ses rêves de hockey en arbitrant dans la LNH, accompagné d’un jeune joueur de hockey. (Photo : Gracieuseté)

Jean Hébert, qui vit présentement ses rêves de hockey en arbitrant dans la LNH, accompagné d’un jeune joueur de hockey. (Photo : Gracieuseté)

Plusieurs jeunes joueurs de hockey mineur n’ont jamais vu une partie de la LNH. Ils aiment bien voir les parties à la télévision, mais peuvent seulement rêver de voir une partie de la LNH. Dream Vacations Tours leur donne l’opportunité de réaliser leurs rêves avec le lancement d’un tout nouveau concours ouvert à tous les joueurs de hockey mineur âgés de 12 ans et moins des provinces maritimes. Le gagnant aura la chance de voir une partie de la LNH entre les Canadiens de Montréal et les Devils du New Jersey le 1er avril, accompagné de deux de ses coéquipiers et un parent pour un total de quatre billets incluant le voyage et les frais d’hébergement (valeur de plus de 2400$).

Les rêves peuvent devenir réalité

Le propriétaire de Dream Vacation Tours, Charles Hébert, a été un amateur de sport toute sa vie et il veut maintenant aider des jeunes du hockey mineur à gagner un voyage gratuit pour voir une partie de la LNH. «Quand j’étais jeune, l’argent était limité et je n’ai jamais eu la chance de voir une partie de la LNH. J’ai toujours beaucoup aimé le hockey et j’aurais aimé aller voir une partie sur place. Maintenant que je réalise mes rêves, c’est le temps pour moi de redonner à ceux qui ont des rêves, mais qui n’ont pas les moyens financiers de les réaliser. Un de mes buts avec Dream Vacation Tours est d’aider des gens afin que leurs rêves deviennent réalité et donner l’occasion à un jeune d’avoir cette opportunité excitante fait partie de ma vision et ma passion. J’ai vraiment hâte de voir le sourire sur le visage de cet enfant qui va être capable de voir une partie de la LNH. Je suis certain qu’il va apprécier ce moment pour toujours et tout probablement va aider sa confiance en soi et sa vision pour le hockey. Je suis chanceux que mon frère, Jean Hébert est en train de vivre son rêve de hockey en étant présentement arbitre dans la LNH.»

Rendez-vous au site web de Dream Vacation Tours afin de remplir le formulaire d’inscription avant le 15 mars pour avoir la chance de gagner ce cadeau : http://www.dreamvacationtours.com/en/dreamgiveaway.