Nouveau Centre de pédiatrie sociale du Sud-est du Nouveau-Brunswick

Le Centre de pédiatrie sociale Sud-est du N.-B. (CPSSE) vient d’être implanté à Memramcook. Les membres du Conseil d’administration ont eu la chance de rencontrer et entendre le Dr Gilles Julien, lors de la conférence «Prendre soin de nos enfants et familles», l’automne dernier. De gauche à droite, on retrouve l’équipe de l’AECC : Isabelle Darveau, Murielle Gagné-Ouellette, Nicole Cormier, Charline Morrison, Elaine Deschênes, Nicole Poirier, Dany Émond, Denise Collin, Caroline Lavoie, Claire Labelle (représentante des CRFNB), Hélène Sioui-Trudel, Dr Gilles Julien et Pierre Roy. (Photo : Ben Champoux)  

Le Centre de pédiatrie sociale Sud-est du N.-B. (CPSSE) vient d’être implanté à Memramcook. Les membres du Conseil d’administration ont eu la chance de rencontrer et entendre le Dr Gilles Julien, lors de la conférence «Prendre soin de nos enfants et familles», l’automne dernier. De gauche à droite, on retrouve l’équipe de l’AECC : Isabelle Darveau, Murielle Gagné-Ouellette, Nicole Cormier, Charline Morrison, Elaine Deschênes, Nicole Poirier, Dany Émond, Denise Collin, Caroline Lavoie, Claire Labelle (représentante des CRFNB), Hélène Sioui-Trudel, Dr Gilles Julien et Pierre Roy. (Photo : Ben Champoux)

Sous la direction de la pédiatre Elaine Deschênes, le premier Centre de pédiatrie sociale en communauté au Nouveau-Brunswick, soit le Centre de pédiatrie sociale Sud-est (CPSSE), vient d’être implanté à Memramcook. Le CPSSE est basé sur le modèle des Centres de Pédiatrie sociale en communauté du Dr Gilles Julien, au Québec (http://pediatriesociale.fondationdrjulien.org/).

La pédiatrie sociale en communauté est une approche de médecine sociale centrée sur les besoins de l’enfant et qui met l’accent sur ses forces ainsi que celles de sa famille et de sa communauté (Fondation du Dr Julien, 2017). Cette approche rassemble les expertises de la médecine, des sciences sociales et du droit en vue de «dépister, réduire ou éliminer les sources de stress toxiques ou facteurs de risque qui affectent le déve-           loppement et le bien-être de l’enfant issu d’un milieu de vie difficile» (Fondation du Dr Julien, 2017). Une équipe du Groupe de recherche interdisciplinaire sur la santé mentale des enfants et des jeunes sera chargée d’évaluer l’implantation, la fidélité de mise en œuvre, les impacts et le rapport coûts-efficacité de l’initiative sur une période de dix ans.

Coup d’œil 2017 – octobre à décembre

Cap-Pelé Esso

Cap-Pelé Esso

Octobre

– Memramcook rend hommage à ses entrepreneurs lors du premier Gala de reconnaissance de la Chambre de Commerce. Ils sont : Skylar Gallant, Entrepreneur de l’année; Renée Gaudet, Entrepreneure philanthropique; Samuel Thériault, Entrepreneur jeunesse et Pierre Roy, prix Ambassadeur.

– Marche un mille dans ses souliers recueille 47 482,35$ pour le Centre de ressources et de crises familiales Beauséjour.

– Grâce au Village de Cap- Pelé, des cours GED seront offerts à Cap-Pelé.

– Jacques LeBlanc annonce qu’il briguera l’investiture du Parti libéral du N.-B.

– Notre Centre de Grande-Digue reçoit 25 000$ de la province pour rénover le centre.

– Bernard LeBlanc est choisi candidat libéral dans Memramcook-Tantramar en vue de l’élection de septembre 2018.

– Les Rendez-vous d’automne de la vallée de Memramcook se tiennent du 8 au 22 et offrent une belle programmation pour toute la famille.

– Rémi Poirier, de l’école LJR de Shédiac se voit offrir un stage coopératif en milieu de travail par Place aux compétences.

– Grand succès pour la Fête d’automne de Shédiac.

– Les Olympiens de L’Odyssée gagnent le 9e Bowl de l’Acadie.

– La Communauté rurale Beaubassin-est montre peu de respect envers les citoyens en voulant abolir la période de questions à la fin des réunions mensuelles du conseil.

– Les Chevaliers de Colomb conseil 7334 de Shédiac inaugurent la pierre tombale du révérend Donat J. LeBlanc. Ils font également don d’un calice à la paroisse de Shédiac.

– Les Chevaliers de Colomb de Grande-Digue font un don de 4500$ à l’école pour défrayer certaines dépenses pour les élèves.

– P.R.O. Jeunesse Dieppe-Memramcook recueille 31 615$ lors de sa Marche en bas de laine Coop IGA.

– La Communauté rurale Beaubassin-est étudiera la possibilité de se doter d’un parc commercial.

– Memramcook procède à la deuxième lecture de l’arrêté no. 42, qui désigne des parties de routes dans le village accessibles aux véhicules hors route.

– La 8e édition du Festival Parlures d’icitte encourage la relève avec de jeunes conteurs et remporte un grand succès.

– La famille Boudreau fêtera à Shédiac lors du Congrès mondial acadien en 2019.

– La Société d’histoire de Memramcook et la Société culturelle de la vallée de Memramcook font l’acquisition du violon à Éloi à Protais et il est exposé au Musée de la Société d’histoire.

– Josée Babineau, 15 ans, de Grand-Barachois, obtient sa ceinture noire au karaté, une première pour le Dojo de Grand-Barachois.

– Un autre grand succès pour la 27e édition du Salon du livre de Dieppe avec la participation de plus de 12 000 personnes.

Novembre

– L’honorable Brian Gallant reçoit la médaille d’excellence 2017 de la Fondation Louis-J.-Robichaud.

– La Ville de Shédiac accepte le rezonage pour la construction de 36 logements.

– Un beau succès pour le souper des maires de Shédiac-Beaubassin-Cap-Pelé qui ramasse environ 3700$ pour l’Arbre de l’espoir.

– Une trentième édition réussie de la Vente d’artisanat et marché aux puces de l’Institut féminin de Grande-Digue.

– La Fête de l’Halloween de Beaubassin-est attire de nombreux visiteurs.

– Les travaux de remise en état du Collège Saint-Joseph sont commencés.

– Le Village de Cap-Pelé modifie légèrement sa politique de rémunération des membres du conseil.

– Le Centre d’information aux visiteurs de Shédiac a connu une saison forte occupée.

– Plusieurs organismes disent non à la privatisation des programmes de santé au N.-B.

– Shédiac : Une communauté unie pour que chacun puisse vivre la magie de Noël.

– Illumination de l’Arbre de l’espoir de Shédiac.

– Adorable Chocolat produit un calendrier de l’Avent.

– Démonstration de tournage de bois réussie à Memramcook.

– Cap-Pelé Esso recueille   23 110,70$ pour l’Arbre de l’espoir.

– Memramcook donne 5000$ au Comité Handi Bus.

– Le rezonage du terrain au coin de la route 133 et du chemin Ohio Service passe les deux premières lectures.

– Un autre gros succès pour le 14e Gala de l’Arbre de l’espoir au Centre de Saint-   André-LeBlanc qui recueille 17 800$.

– Près de 300 personnes présentes à l’illumination de l’Arbre de l’espoir de Cap-Pelé.

– Illumination de l’Arbre de l’espoir de Beaubassin-est à l’école Père-Edgar-T.-LeBlanc.

– Quatre nouveaux membres intronisés au Mur de la renommée de Shédiac.

– La construction de la nouvelle tour d’eau de Shédiac n’a rien à voir avec de futurs projets de camping.

– Succès du Marché de Noël de Memramcook.

– Adorable Chocolat reçoit le prix Coup de cœur du Sud-est du Conseil économique du N.-B.

– Le 30e anniversaire d’Hospice Sud-est souligné.

– La Chambre de commerce Cap-Pelé-Beaubassin-est reconnait des entrepreneures et des bénévoles lors de leur soirée de reconnaissance. Jean-Philippe Magot et Serge Collin, de Claritech Innovations ont reçu le Prix Charles-Yvon Landry, Entrepreneur de l’année. Nathalie Cormier, d’Able Canvas a reçu le Prix CBDC pour l’entrepreneure féminine; Marguerite Gagnon a reçu le Prix personne pionnière CBDC; Marita LeBlanc a reçu le Prix du président.

– La prudence sera de mise pour la gestion des finances pour l’année 2018 à Shédiac.

– Augmentation du nombre de touristes au N.-B. en 2017, mais diminution de visiteurs à la plage Parlee.

– Shédiac procède à l’ouverture officielle de son nouveau Centre des opérations.

– La Campagne de l’Arbre de l’espoir recueille la somme de 1,6 millions de dollars.

Décembre

– Avec des partenariats et des projets GD Wouf a le vent dans les voiles.

– Le Village de Cap-Pelé s’en tirera assez bien en 2018 malgré le gel des évaluations foncières décrété par la province.

– Les travailleurs jamaïcains de Cap-Pelé envoient des biens à leurs familles.

– Succès du premier Marché de Noël de Grande-Digue.

– Un autre beau défilé de Noël à Cap-Pelé.

– Investissement de 1,6 million $ du gouvernement provincial pour le centre-ville de Shédiac.

– Dominic LeBlanc a reçu un diagnostique de leucémie lymphoïde chronique et va recevoir des traitements.

– Grâce à un investissement de 105 000$ du gouvernement provincial, la municipalité de Beaubassin-est a fait l’acquisition une nouvelle enseigne.

– Dieppe adopte son budget municipal 2018 et le taux d’imposition augmentera d’un cent.

– Cap-Pelé Wind veut produire de l’électricité à l’aide d’une éolienne.

– Rachel Noël est reconnue comme bénévole de l’année par le Vestiaire Saint-Joseph Inc.

– Le théâtre en classe de 8e année à l’école Grande-Digue.

– Une autre campagne de Noël réussie pour le Vestiaire Saint-Joseph Inc.

– Encore une augmentation de taxes à Beaubassin-est.

– L’achat local à la côte à Cap-Pelé.

– Augmentation du taux d’imposition à Cap-Pelé.

– Budget 2018 de Shédiac : une première hausse du taux de taxes en seize ans.

– Un don de soi pour rendre les gens heureux à Memramcook avec un après-midi de musique.

– Une première hausse du taux de taxe en seize ans à Shédiac.

– Robert LeBlanc, de Memramcook, reçoit la médaille du Sénat du Canada.

– Albertine et Kenneth Golding remettent plus de 4000$ au Vestiaire Saint-Joseph Inc. pour un incroyable montant de 85 000$ depuis 1988. Le couple annonce que c’était leur dernière année.

– Le groupe Sociofoto remporte le Prix Rhizone du Conseil provincial des sociétés culturelles pour leur projet «Du monde de par che nous».

EDITORIAL

Jeannita Thériault

Jeannita Thériault

Voyons donc!

            On parle toujours de la situation dans nos foyers de soins, c’est-à-dire, la pénurie des aides-soignants…pour nos personnes vieillissantes qui ont besoin de soins spéciaux.

De nos jours, on construit des foyers de soins bien meublés – parfois d’une façon exagérée – et de plus en plus de personnes vieillissantes choisissent d’aller les habiter. De plus, ces foyers de soins doivent être rentables financièrement pour les propriétaires. Il faut aussi dire que c’est une grande responsabilité pour ces propriétaires que d’assurer une bonne gérance au niveau administratif et d’assurer que leur clientèle soit bien desservie et ce, à tous les points de vue.

Certains résidents et certaines résidentes ont besoin de moins de soins que d’autres en raison de leur autonomie. Par contre, d’autres résidents et résidentes ont besoin de plus de soins et c’est ici que c’est exigeant.

Nous arrivons ici à parler ici de certains foyers de soins qui ont des lits vacants en raison du manque d’aides-soignants. On parle beaucoup de l’embauche de jeunes pour combler cette pénurie. Soyons réalistes! Les jeunes ne sont pas tellement intéressés à offrir des soins à des personnes vieillissantes, qui parfois, avouons-le, ne sont pas toujours reconnaissantes des soins qu’elles reçoivent…mais il y a toujours des exceptions…

C’est aussi déplorable de constater que certaines personnes, une fois rendues au foyer de soins, ont peu de visites de leurs proches. C’est alors que revient la tâche au personnel soignant de combler ce manque de visites. Ces aides-soignants deviennent surmenés et, souvent, quittent leur emploi.

Certains efforts ont été mis sur pied afin d’encourager l’embauche du personnel soignant mais il faudrait en faire davantage…le plus important, à notre avis, serait de s’assurer que les personnes embauchées soient bien formées soit au Collège communautaire ou ailleurs et qu’elles soient sensibilisées davantage aux exigences de ce genre d’emploi. Très souvent, on embauche « librement » des personnes qui n’ont aucune formation dans le domaine des soins offerts aux malades.

La vraie solution à ce problème de pénurie de personnes soignantes serait peut-être d’embaucher nos immigrants qui nous arrivent et qui se cherchent un emploi «respectable». Bien sûr, un salaire plus avantageux serait une façon d’attirer plus de candidats dans ce domaine.

Il faut se rappeler que de soigner des personnes     vieillissantes (et bien les soigner) est un travail exigeant. Il faut choisir les bonnes personnes pour le faire – des personnes qui possèdent des habiletés dans le domaine des communications et un bon sens de l’humour. Certes oui!

Jeannita Thériault

Le comité du Relais pour la vie recherche des gens en régions

Le comité du Relais pour la vie de Shédiac est à la recherche de bénévoles pour son édition qui aura lieu en juin prochain. Cet événement réunit depuis 2003 les gens des différentes communautés avoisinantes de Shédiac. Cette année, le comité espère recruter des gens en régions afin de mousser davantage l’intérêt, mais tous les bénévoles sont les bienvenus. Le comité espère ainsi attirer des gens spécialement des régions de Cap-Pelé, Grand-Barachois, Grande-Digue, Shediac Bridge, Beaubassin-est, Cocagne, Bouctouche, etc.

Le comité du relais tiendra aussi un lancement en février prochain pour la population afin de donner davantage d’informations concernant l’édition de cette année. Plus de détails seront fournis prochainement à propos de cette invitation. Le comité invite donc les gens à se créer des équipes ou à s’inscrire seul pour participer à la 14e édition. Les gens peuvent s’inscrire en ligne sur le site web de la Société canadienne du cancer ou peuvent le faire également au lancement.

Rappelons que l’an dernier, la région de Shédiac et des environs avait amassé un peu plus de 56 000$ pour le Relais. D’après la Société canadienne du cancer, un Canadien sur deux recevra un diagnostic de cancer au courant de sa vie. L’an dernier, la Société canadienne du cancer a investi plus de 40 millions de $ dans le milieu de la recherche de différents cancers. Cette année, près de 206 000 Canadiens rece-vront un diagnostic de cancer et environ 80 000 perdront leur combat contre la maladie. Dans les années 40, le taux de guérison ou de survie était de 25% et aujourd’hui, il se situe autour de 60%. Ces chiffres sont un peu inquiétants, mais le comité invite la population à unir ses forces et à se battre contre ce terrible fléau.

Pour plus d’informations concernant le Relais pour la vie de Shédiac ou pour être bénévole, les gens peuvent rejoindre le président Guy Lavigne au 532-6954 ou la responsable des communications, Natacha Noel Breau, au 532-8445. Ensemble, joignons nos forces pour faire face à la maladie.

Choco Loco un nouveau festival de chocolat sous toutes ses formes

La première édition du Festival Choco Loco se déroulera du 9 au 11 février à Shédiac.     La programmation variée du festival propose un volet culinaire, plein air, éducationnel et expérientiel qui saura plaire à tous les chocoholiques, petits et grands! Avec cette nouvelle tradition vibrante s’amorce, le blues de l’hiver peut retourner se rhabiller!

Repas gastronomique expérientiel, séminaires éducatifs, yoga-chocolat, aventures animées pour famille en plein air (avec chocolat chaud bien sûr) et autres divertissements gourmands seront au menu.

Le tout débutera le vendredi 9 février avec une soirée sensuelle exclusive aux couples où la présentation de divers plats infusés aux parfums enivrants du chocolat, la dégustation de vin et spiritueux et expériences de découverte gourmande prendront une forme romanesque hors du commun dans le décor victorien de la Maison Webster. Le samedi 10 février en matinée, on débute avec une session de Yoga et chocolat, suivie d’un rallye d’observation animé pour toute la famille. Se dérouleront ensuite à l’Hôtel Shédiac une série de courts séminaires sur le chocolat, sa récolte, sa transformation et production, en passant par sa dégustation et ses bienfaits sur la santé. S’ensuivra en soirée un rallye d’observation pour adultes! À vos mitaines, ça va chauffer!

Selon le maire de Shédiac, Jacques Leblanc «Le Festival Choco Loco offre une occasion unique de reconnaître les talents de nos artistes locaux tout en démontrant le chocolat sous toutes ses formes dans un environnement vibrant et rassembleur.»

Le festival s’engage aussi à verser un pourcentage de ses profits au projet Courage du Centre de crises familiales Beauséjour pour une période de cinq ans.

Terrain de golf de la Vallée de Memramcook  Le Village de Memramcook en devient propriétaire et gestionnaire

golfcook

   C’est avec enthousiasme et fierté que le Village de Memramcook annonce qu’il devient propriétaire et gestionnaire du Terrain de golf de la Vallée de Memramcook. L’acquisition, qui fait suite à de nombreuses négociations ainsi que plusieurs mois d’attente, deviendra l’une des plus marquantes dans l’histoire du Village. La municipalité se réjouit d’acquérir le terrain pour la modeste somme de 1$ en plus de bénéficier d’améliorations importantes aux infrastructures et à l’équipement du terrain.

Évidemment, le conseil et le maire, Michel Gaudet, sont très contents de l’acquisition. «Je suis ravi que l’achat est finalement conclu et que le village est maintenant propriétaire! Depuis la faillite de l’Institut de Memramcook, il y avait beaucoup d’incertitude envers l’avenir du terrain, ce qui rendait difficile la tâche d’attirer de nouveaux membres et mêmes des employés», avance le maire. «Même si le village gérait le terrain pendant les deux dernières années, il ne pouvait pas investir dans les infrastructures car ce n’était pas un actif de la municipa- lité.»

«Quand les portes ouvriront au printemps, les gens verront des améliorations immédiates et des travaux en cours. Les membres ainsi que toute la population de Memramcook pourront être très fiers de leur terrain de golf et les visiteurs seront surpris des améliorations qui seront apportées au terrain qui est déjà l’un des meilleurs dans le Sud-est», ajoute le maire Gaudet.

Le village est ravi de pouvoir offrir à ses citoyens, à la population du Sud-est du Nouveau-Brunswick et aux visiteurs d’un peu partout une continuité des services disponibles au terrain de golf. La municipalité envisage la nouvelle saison d’un élan positif et dévoile également la nouvelle liste de tarification pour la saison de golf 2018. Les amateurs du sport de tous les niveaux sont encouragés à bénéficier des taux rabais disponibles ainsi que des taux spéciaux pour les nouveaux membres.

Fondé en 1991 par la communauté, le Club de golf de Memramcook est l’un des plus beaux et pittoresques terrains de golf du Nouveau-Brunswick. Vous pouvez jouer des rondes de golf en moins de quatre heures. Le terrain offre des paysages vallonnés, de belles conditions et de douces brises et promet une expérience mé- morable et agréable pour les golfeurs de tous les niveaux.

Venez jouer un 18-trous ou un neuf trous au Terrain de golf de la Vallée de Memramcook cet été! On vous attend!

Le 23e Gala de la Saint-Valentin organisé au profit des patients du Centre hospitalier universitaire Dr-Georges-L.-Dumont

Le 23e Gala de la Saint-Valentin de la Fondation CHU Dumont présenté par la Banque Nationale aura lieu le samedi 10 février prochain au Delta Beauséjour à Moncton. Comme d’habitude, la programmation promet une soirée à ne pas manquer.

Plus de 500 convives se réuniront pour cette soirée au bénéfice des patients du Centre hospitalier universitaire Dr-Georges-L.-Dumont. Le tout débutera à 17h30 lorsque les invités seront conviés à une réception où des canapés et des cocktails seront servis. Ensuite suivra un souper gastronomique quatre services préparé par Stefan Müller, chef cuisinier exécutif du Delta Beauséjour. La soirée sera couronnée par une fête après-gala mettant en vedette le groupe Nine Mile River.

Les invités pourront également participer à un encan silencieux comprenant plusieurs prix luxueux, au cours de la soirée. Parmi les prix à remporter cette année, il y a : un voyage à Montréal à une partie des Canadiens de Montréal (vols, billets et hôtel compris pour deux personnes); une soirée «chef à la maison» où le chef cuisinier Stefan Müller se rendra chez le gagnant afin de préparer et de servir un souper gastronomique pour dix personnes; un forfait d’une carte-cadeau au restaurant Windjammer et d’une nuitée dans une suite au Delta Beauséjour incluant le déjeuner.

Cours d’ordinateur pour adultes à la Bibliothèque publique de Shédiac

La Bibliothèque publique de Shédiac, en collaboration avec Apprentissage pour adultes sud-est inc., offre un cours d’ordinateur gratuit en français pour les adultes âgés de 18 ans et plus, les mardis après-midis de 12h30 à 15h à partir du 23 janvier jusqu’au 27 mars (10 semaines).

Ce cours est offert gratuitement et se déroulera en français.

Ce programme de littéraire numérique d’une durée de 10 semaines comprend: Notions de base en informatique; Internet et le Web (Google); Programmes de productivité (Word, Excel, Powerpoint); Sécurité et confidentialité sur Internet; Modes de vie numériques (caméra numérique, Facebook); Création d’un compte courriel (gmail). Pour inscription et renseignements, composez le 532-7014.

Du 20 au 25 février  Place au Carnaval d’hiver de Grande-Digue

carnavalgd

   L’ouverture officielle du Carnaval d’hiver de Grande-Digue aura lieu le jeudi 20 février à 16h30 à Notre Centre en présence de la mascotte. On pourra se procurer du fricot et du gâteau.

Des tournois auront lieu pendant la semaine et pour plus d’information, signalez le 532-1133.

Le vendredi 23 février, les Jeux d’amitié débuteront à 13h. Pour plus d’information, appelez Norm Melanson au 576-9576.

Un souper d’éperlans sera servi le vendredi 23 février de 17h à 19h à Notre Centre.

Le samedi 24 février, il y aura un déjeuner western de 8h à 10h30 à Notre Centre ainsi qu’une Poker run au Club de ski Beaver, de 8h à 18h.

En soirée, ce sera la Soirée Wing Night, de 20h à 23h. Il y aura de la musique avec le Groupe M3 et un service payant de nourriture (ailes de poulet, nachos, etc. et bar). L’entrée est gratuite.

Le dimanche 25 février, ce sera la Journée familiale avec des contes de Féeli Tout dès 14h15. Il y aura des jeux pour enfants (bataille de boules de neige) de 15h à 16h et on pourra glisser. Il faut apporter votre traîneau.

Si les conditions le permettent, il y aura des tours avec cheval et traîneau de 14h à 16h ainsi qu’une randonnée sur la baie/démonstration de pêche sur la glace («box nets»). On pourra se procurer du fricot, hot dog et chocolat chaud.

La cérémonie de fermeture aura lieu à 16h30.

Pour plus d’informations sur les autres activités, communiquez avec Notre Centre au 532-1133.

Le Carnaval d’amitié de Dieppe de retour avec une programmation pour toute la famille

carndieppe

   Dieppe sera en fête du 2 au 4 février alors que se tiendront une foule d’activités à travers la municipalité dans le cadre du Carnaval d’amitié. La cérémonie d’ouverture officielle aura lieu à la Place 1604 le vendredi 2 février à 18h30. Les joueurs des Aigles Bleus se joindront à nous pour une séance de patinage sur l’anneau de glace, au son de la musique de La Virée. Il y aura également des feux de joie et du chocolat chaud.

«Parmi les nouveautés cette année, il y aura deux tournois de disc golf afin de faire découvrir ce sport qui se pratique même l’hiver. Il y aura également une démonstration et une course de vélo à pneus surdimensionnés «Fatbike», qui permet de pratiquer cette activité dans la neige», fait savoir Julie Bélanger, agente communautaire pour la Ville de Dieppe.

Quelques activités à ne pas manquer : une soirée intime en compagnie de Laurie LeBlanc, au Centre des arts et de la culture, une journée sportive au Club Garçons et Filles et des feux d’artifices, suivi d’un feu de joie avec Nobie Jones Band en prestation musicale.

La majorité des activités seront gratuites et se dérouleront au parc Rotary St-Anselme. Les gens sont invités à consulter le dieppe.ca ou à se procurer la programmation officielle afin de connaître les détails.