Cossé qu’a radote Delphine…

En 2004, j’avais composé cte “happy-happy” tounne de Nouël icitte qui fut z’une “mega hit” dans l’boute de “Waltham”. Dont j’aimerais de partager avec vous z’autres, més chers “fans”. Que voici :

<<Y’a dés crottes de “reindeer”>> (qui s’miounne “by the way” de d’sus l’air de <<Jingle Bells>>)

(refrain)

Oh! Y’a dés crottes de “reindeer”,

Sus “l’roof” de ma maison!

Quand j’sôrs dehôrs, j’me pince le nez!

Gobbine! Qu’ça sent méchant!

Hé! Y’a dés crottes de “reindeer”,

Sus “l’front” de mon gazon!

Quand j’sôrs dehôrs, J’fais attention

D’ne pas “steppé” dedans…

  1. La Veille de Noël!

V’là “land” Père Noël!

Dans son beau traîneau

“Loadé” de cadeaux.

Dans l’temps qu’y’a descendu

Dans l’trou de ma ch’minée – –

V’là qu’lés “reindeers” s’lèvent la tcheue – –

Lés mozus s’mettent à pèter!

(refrain)

  1. Lés “reindeers” ‘tions gazés!

L’envie leu z’a pougné!

Y’avions pas d’pisse-pottes

Pour larguer leu’ p’tites crottes!

Lés pauvres n’avions pas d’choix

Que d’se sarvir d’mon toit

Coumme une bécosse portative – –

“Aaah yes, on Christmas Eve”!

(refrain)

  1. Asteure, j’ai d’la “proof”!

Qu’lés “reindeers” ‘tions sus “l’roof”!

Pis z’en bazissant;

En larguant sus l’gazon!

Partout y’a dés crottes!

Faudra ej porte més bottes!

Prendre ma pelle pis âller “scoopé”

Lés crottes qui m’avons laissé…

(refrain)

Delphine B. B. Bosse

Countré Star Extraordinaire

Deli Production ©2004

D’la Pantry à la Belle Delphine

Pour ceusses-là d’vous z’autres qui ne savent pas coumment préparer t’une sauce t’aux canneberges pis qu’aimerions tenter d’en asseyer y’une… Voici t’une recette facile à préparer :

Sauce t’aux canneberges Countré Star de Nouël

– 2 cuppées de canneberges…

– 1/2 cuppée de sucre brun…

– 1/2 cuppée de sucre blanc…

– 1 tchuillèrée à thé de cannelle…

Mettre t’utes lés ingrédients dans z’une “saucepan” pis amener à ébullition… Là, continuer à tchuire en réduisant la flamme du “burner”, jusqu’à ce qu’lés canneberges éclatent. Continuer la cuisson jusqu’à ce qu’la sauce s’épaississe. Laisser refroidir dans le “freezer overnight” pour bin fusiounner lés saveurs. Sarvir t’au Festin de Nouël, avec d’la bounne viande de dinde tchuite.

Delphine B.B. Bosse

Countré Star Extraordinaire

S’Lon l’Bedeau

Hen-Henri à P'tit Boute

Hen-Henri à P’tit Boute

J’sus pas le seul dans le ouasinage, à tchissé qu’lés lumiéres extérieures de Nouël se sont faites mystérieusement voler. Lundi souaire, de d’sus ma “property”; imaginez-vous coumment emmerdé que j’sus devenu, quand j’ai “flické on” la “switch” pis que yinc un quart du scintillement festif d’agrippé dans lés arbres pis de d’sus la maison s’est mit z’à “blinké lonely” dans la nuit pis que j’pouvions entendre l’électricité “cracklé” doucement…

À la presse, mêshoummes-mêshoummes; j’me sus greyé, “bundlé up” coumme y faut, dans mon “jacket” d’hiver pour âller investiguer “what da heck”?!? “Whoever” ou “whatever” l’verrat qu’c’était qu’avait inaperçu ou “sneakily twisté out” lés lumiéres, d’une maniére géniale (sans s’faire électrocuter) lés avions remplacé dans chaque “socket” avec t’un mini “pine cone”. Aussi “weird” qué “weird”, c’était la même série de crimes qui s’était déroulée partout en travers du Village dés Roseaux. Mais sauf chez la Vieille Famie, à youssé que chaque “socket” s’était faite “stuffé” un peu plus décoratif (à la quasi-Martha-Stewart) avec t’un “charming” mélange de “holly berries”, de glands de chêne pis de “fluff” de plumes de p’tits zéseaux.

J’entendu hier à la Quincaillerie du Village, tcheques entêtés d’vieillards badgeuler parmi z’eux, qui blâmions c’la sus lés malfaiteux d’jeunes, d’la “gang” à bicycles à pètes du village. Y’en a un autre qui croit qu’c’était p’t’être bin t’un saoulard, t’en sortant du “bootlegger” ou d’chez Rosalie à Croque Potte / tireuse de cartes, qu’avait décidé de faire son dâmné à jouer z’une “prank” de cochon (pareillement coumme le “Grinch Who Stole Christmas”). Si que ce n’é point z’un somnambule, un revenant du cimetchére, un “Bigfoot”, un vilain lutin du “North Pole” ou z’un “Space Alien” qué responsable du mauvais coup… “Then”, tchissé bin qu’ça pourrait bin être???

“Anyway”, à matin, dans l’entrepôt de l’église; en soulevant la gigantesque estâtue en plâtre du Saint Joseph, à voulouaire mettre pis positiounner dans la Crèche… J’m’ai halé un muscle du bas d’l’échine (“YIKES”), à force qu’y’était pesant… Pis quand qu’l’auréole y y’a accidentellement “snappé” d’la tignasse du “back” d’la tête pis qu’le long cou y’a (<<CRAQUE>>) dégringolé “off” dés épaules, cé à l’intérieur du vide de la sculpture que j’ai découvers à ma très grande surprise (Ho-Ho-Ho) z’un “stash” abondant pis alourdissant de “Christmas Bulbs” volés.

J’ai résolu le crime. L’escroc du crime??? (<<TAM-TA-RA-TAM>> – – icitte, faite z’un “drum roll”)… Tchissé qu’a v’nu me confronter à la porte de l’entrepôt, me badgeulons z’en étchumant z’à pleins “chirps” d’la dgeule; pis z’en tchenant l’évidence d’une lumière de Nouël entre sés deux p’tites pattes poilouses d’en avant??? Qu’un étrange p’tit étchureau sauvage à longue tcheue grise!

Quand qu’j’y’ai offert z’une “peanut” à côtchille, que j’avais d’caché dans la poche de més “jeans”; cé icitte que le p’tit rusé poiloux a fait son p’tit “cute”, en pirouettant t’en “droppant” l’ampoule à més pieds. Qui s’est approché confiant sur vers moi, pour grignoter de d’sus la traite. Qu’y m’a même laissé y flatter la bosse de l’échine! Sommes devenus vite dés amis. Y m’a même laissé le baptiser “Cashew”! Pendant la longue hiver, j’essayerai d’y apprendre dés truques, de “l’feedé” pis de le loger z’en cachette (sans que le tchûré de Pére Abel le sache) dans mon bureau de Bedeau d’Église!

J’avons bin essayé de retourner lés “lights” aux victimes du crime; bin la majorité d’z’eux m’avons dis d’lés “keepé” ou d’lés bailler à la Charité ou t’au Mouvement Scout (p’t’être bin que lés jeunes pourrons s’en servir pour s’amuser à faire dés “crafts”). Mais y’en à d’autres, sans mentiounner de noms, (“Hey-Hey”) d’un ton dure qui m’avons bin “warné” que si qu’mon “Cashew ever” ose s’aouaindre le museau dans leu’ “backyard”! Que ouaye, “la-k’ out”! PAC-à-PAC-à-PAC, à coup “d’sling-shot” au derriére qui l’attrapera… Pis si que j’ose itout de “trespassé” ou d’âller sans permission “twisté back” lés “bulbs” dans leux strignées de “light sockets”! Moyetout, j’serai cible d’attraper dés coups “d’sling-shot” z’au trou!

Hen-Henri à P’tit Boute

Bedeau d’Église

Les filles de Bâton Atlantik se distinguent

alexiehalley

(N.A.L.) – Plusieurs membres du Club Bâton Atlantik se sont distinguées samedi, lors de la compétition de bâton Winterfest, tenue au CEPS Louis-J.-Robichaud du campus de Moncton. Plus de 70 athlètes étaient présentes dans les compétitions individuelles et en groupe.

Alexie Richard a été décorée plusieurs fois dans la catégorie 12 à 14 ans, tout comme Leanne Plewes, 18+. Mylène Bastarache, Julie Allain et Brianna Middleton ont aussi remporté des podiums.

Alexie Richard, de Grande-Digue, est étudiante de 10e année à l’école Louis-J.-Robichaud. «J’aime le bâton de compétition et cette année, je vais au championnat canadien, au Manitoba, a-t-elle indiqué. Je veux m’améliorer lors des compétitions avant ce championnat. Ma force est la routine à un bâton, ce qui demande moins de concentration que deux et trois bâtons. Les autres exigent plus de pratiques. C’est ma 10e année dans ce sport et ce sera ma quatrième participation au canadien. Je préfère les sports individuels, je peux me concentrer sur mes propres routines.» Richard s’entraine de huit à neuf heures par semaine et possède toujours la passion.

Halley LeBlanc, 12 ans, de Memramcook, est étudiante de 7e année à l’école Abbey-Landry. Elle était heureuse de pouvoir se présenter devant les juges au CEPS, samedi. «Cela fait cinq ans que je pratique le bâton et je cherche toujours à m’améliorer et voir ce que je peux mieux faire et connaître mes difficultés. J’examine aussi les routines des plus âgées pour voir ce que j’aimerais faire plus tard. Je suis plus confortable avec un bâton, mais je travaille plus sur deux et trois bâtons pour la prochaine année. C’est plus difficile de se concentrer avec deux ou trois bâtons. Je vise m’améliorer et me rendre au championnat canadien et au mondial, éventuellement.»

   Voici les résultats des filles de Bâton Atlantik :

   Catégorie medley : 12-14 «C» Mireille LeBlanc 1re; 12-14 «BN» Chloé Caissie, 1re et Grace Farley, 2e; 15-17 «BN» Ashley Surette, 1re; 12-14 «BI» Isabelle LeBlanc, 1re et Katrine Bourgeois, 3e; 15-17 «BI» Chloé Smith, 2e et Isabella Bourgeois, 3e; 18+ «BI» Leanne Plewes, 1re; 12-14 «A» Brianna Middleton, 1re et Alexie Richard, 2e; 15-17 «A» Mylène Bas- tarache, 1re et 18+ «A» Julie Allain, 2e.

Catégorie solo : 12-14 «BN» Isabelle LeBlanc, 2e; 15-17 «BN» Ashley Surette, 2e; 12-14 «BI» Alexie Ri-chard, 1re et Chloé Caissie, 3e; 15-17 «BI» Chloé Smith, 2e; Isabella Bourgeois, 3e; 18+ «BI» Leanne Plewes, 2e; 12-14 «A» Brianna Middleton, 1re; 15-17 «A» Mylène Bastarache, 1re et 18+ «A» Julie Allain, 1re.

Catégorie duo : senior «C» Ashley Surette et Chloé Smith, 1re et junior «B» Grace Farley et Isabelle Le-Blanc, 2e et Chloé Caissie et Katrine Bourgeois, 3e.

Catégorie 2-bâtons : 12-14 «BN» Chloé Caissie, 1re et Isabelle LeBlanc, 2e; 15-17 «BN» Isabella Bourgeois, 3e; 18+ «BN» Leanne Plewes, 1re; 12-14 «BI» Alexie Richard, 1re et Katrine Bourgeois, 2e; 15-17 «BI» Chloé Smith, 2e et Ashley Surette, 3e; 12-14 «A» Brianna Middleton, 1re; 15-17 «A» Mylène Bastarache, 1re et 18+ «A» Julie Allain, 2e.

Catégorie 3-bâtons : 12-14 «C» Katrine Bourgeois, 1re; 18+ «BN» Leanne Plewes, 1re; 12-14 «BI» Alexie Ri-chard, 1re; 15-17 «BI» Ashley Surette ,1re et Chloé Smith, 2e; 18+ «BI» Julie Allain, 1re; 12-14 «A» Brianna Middleton, 1re et 15-17 «A» Mylène Bastarache, 1re.

Catégorie danse solo : 12-14 «BN» Katrine Bourgeois, 3e; 15-17 «BN» Ashley Surette, 1re; 18+ «BN» Leanne Plewes, 1re; 15-17 «BI» Isabella Bourgeois, 2e; 12-14 «A» Brianna Middleton, 1re; Alexie Richard, 2e; 15-17 «A» Mylène Bastarache, 1re et 18+ «A» Julie Allain, 2e.

Mouvements imposés : juvénile «C» Sophie Babi- neau, 3e; junior «C» Emma Devarenne, 1re; junior «B» Mireille LeBlanc, 1re.

Paires : junior «A» Brianna Middlleton et Mylène Bastarache, 1re.

Style libre : juvénile «B» Hailey LeBlanc, 1re et Clara Stanert, 2e; junior «B» Alexie Richard, 1re, Isabelle LeBlanc, 2e et Chloé Caissie, 3e; senior «B» Chloé Smith, 2e et Ashley Surette, 3e; Collegiate «B» Leanne Plewes, 1re; junior «A» Brianna Middleton, 1re et Mylène Bastarache, 2e et senior «A» Julie Allain, 2e.

Winterfest solo «BI» Alexie Richard, 1re; solo «A» Brianna Middleton, 1re.

Athlète pré compétition : niveau I (6-10 ans) Valika Allain, 1re, Olivia Betts, 2e et Émilie Paradis, 3e; niveau I (11-14 ans) Chloé Caissie, 1re, Emily Andrus, 2e et Kailey Cormier, 3e; niveau II Caileigh Fagan, 1re, Karissa Jardine, 2e et Emmy Dolan, 3e.

Équipe danse et bâton senior «C» – Let it Snow – 1re Grace Farley, Ashley Surette et Chloé Smith.

Les Prédateurs partagent les honneurs

(N.A.L.) – Les Prédateurs de Cap-Pelé ont partagé les honneurs de deux parties de la Ligue de hockey junior B du Nouveau-Brunswick, en fin de semaine.

Dimanche dans la province insulaire, la Poissonnerie Arsenault a eu raison des Prédateurs par la marque de 5 à 3, en marquant à trois reprises au troisième tiers. Cédric Cormier (Yannick Jacob) et Connor Hayes (Kyle Furze), les deux en période médiane, ont trouvé la cible des perdants. Mathieu Landry et Justin Mitton ont vu 31 tirs pour les Prédateurs contre 47 pour le cerbère vainqueur.

Le filet de Marc Doiron (Kevin Mcgraw), à 4:26 de la période de prolongation, a procuré un gain de 2 à 1, aux Prédateurs sur les Vipers de Kensington, vendredi soir à domicile. Cédric Cormier (sans aide) avait donné une avance de 1 à 0, à l’équipe de Cap-Pelé, en première période. Les Vipers ont créé l’égalité vers la fin de la troisième période avec le filet de Campbell Gallant. Justin Mitton a remporté le gain devant le filet.

Les Vito’s de Moncton ont trouvé la cible à une reprise par période pour ainsi vaincre les Koyotes de Kent par la marque de 3 à 2, vendredi soir à l’aréna de Cocagne. Pascal Dupuis (Louis-Joseph Vachon, Samuel Ingersoll), en avantage au premier vingt, Maxime Saulnier (Samuel Savoie, Joseph Thériault), en deuxième et Rémi Thériault (Louis-Joseph Vachon, Max LeBlanc), avec le gagnant au début de la troisième, ont marqué pour les visiteurs. Daniel Gallant et Jason Lurette ont assuré la réplique des Koyotes. Zachary Robichaud a inscrit la victoire devant le filet avec 38 lancers contre 51 pour Alex Roussel, dans le revers. Les deux filets des Koyotes ont été marqués en période médiane.

Moncton visite le A et S Scrap Metal, mercredi soir. Kent recevra la Poissonnerie Arsenault, vendredi soir à 20h15 à l’aréna de Cocagne et le Eastern Maniacs visite Moncton, samedi soir à 19h30 au Centre Superior Propane. Les Prédateurs de Cap-Pelé se mesureront aux Koyotes, samedi à 20h15 à Cocagne.

Les Patriotes ont raison des Matadors, 4 à 1

Samuel LeBlanc (11) des Olympiens, marque sur échappée lors du match contre les Matadors, la semaine dernière, contre le gardien Jérémie LeBlanc. (Photo : Normand A. Léger)

Samuel LeBlanc (11) des Olympiens, marque sur échappée lors du match contre les Matadors, la semaine dernière, contre le gardien Jérémie LeBlanc. (Photo : Normand A. Léger)

(N.A.L.) - Les Patriotes de Louis-J.-Robichaud ont retrouvé la route de la victoire avec un gain de 4 à 1, sur les Matadors de Mathieu-Martin, samedi soir à Shédiac, lors d’un match de Ligue masculine de hockey Moncton Car Guys de la Conférence de l’Est des écoles secondaires.

Sébastien Saulnier a été le seul à déjouer le cerbère Alexandre Gould, qui a vu 20 rondelles pour les vainqueurs. Maxime Boudreau, deux et Sheldon LeBlanc et Joshua Breault, un chacun, ont assuré la riposte contre le gardien Jacob Soucy, bombardé de 41 tirs. Mathieu-Martin menait 1 à 0, suivant le premier vingt, mais L.-J.-R. a pris les devants, 2 à 1, en deuxième.

Lundi soir, les Trojans de Harrison Trimble ont eu raison des Cavaliers de Clément-Cormier par la marque de 5 à 3. Alex Allain, Julien Déry et Alec Saulnier ont marqué pour les perdants, sur 19 tirs. Chris Dunham et Brenden Rossiter, deux chacun et Chris Meredith, l’autre, ont placé la rondelle derrière le gardien Gabriel C. Goguen, qui a vu 39 rondelles. Brendon Wood a inscrit le gain. Les Cavaliers ont marqué en premier, mais les Trojans ont obtenu deux buts rapides en fin de première pour prendre les devants, 2 à 1 et ils menaient 3 à 1, après deux.

Les Olympiens de L’Odyssée ont été blanchis 5 à 0, par les Royals de Riverview. Jake McAdam, Greg Stoyles, Tate O’Reilly, Liam Dolan et Nick Girouard ont déjoué la vigilance du gardien Patrick LeBlanc, qui a vu 44 rondelles. Michael Payne a obtenu le jeu blanc avec 20 arrêts. Ri- verview menait 3 à 0 et 4 à 0, suivant les deux premières périodes.

Jordan McPhee a trouvé le fond du filet à deux reprises pour mener les Royals à un gain de 3 à 1, sur les Patriotes, jeudi soir au domicile des perdants. Doug Doiron a réussi l’autre filet contre le gardien Alexandre Gould, qui a vu 26 lancers. Sébastien Lavoie a été le seul à marquer contre Josh Doyle, qui a vu 31 tirs. Riverview menait 2 à 1, suivant les deux premières périodes. C’était une première défaite de la saison régulière pour les Patriotes.

Les Matadors, menés par le tour du chapeau de Miguel Beattie, ont disposé des Olympiens, 6 à 3. Maxime Prillo, Jérémie Godin et Christian Richard ont complété le pointage. Jacob Arsenault, Dominic LeBlanc et Samuel LeBlanc ont assuré la riposte. Jérémie LeBlanc a inscrit le gain à son actif avec 27 lancers contre 30 devant Bruno Léger et Patrick LeBlanc, des perdants. Les Matadors menaient 3 à 2, sui-                                                 vant une période et 5 à 3, après deux. C’était la partie Rêve d’enfants pour les Olympiens, qui portaient des chandails différents pour l’occasion.

Le joueur de la semaine Moncton Car Guys est Chris Dunham, des Trojans avec trois buts et le même nombre de passes.

Filles

   Chelsey LeBlanc a fait bouger les cordons du filet à trois reprises pour mener les Patriotes de Louis-J.-Robichaud à un gain de 7 à 0, sur les Highlanders de McNaughton, dimanche, au hockey féminin scolaire de la Conférence de l’Est. Danie Halloran a ajouté deux filets et Mélanie Breau et Nadia Belliveau, un chacune. Le jeu blanc a été crédité à Camie Doucet.

Chloé Gallant a trouvé le fond du filet à quatre reprises et Madelaine Richard a réussi le tour du chapeau pour mener les Cavalières de Clément-Cormier à un gain humiliant de 14 à 0, contre les Highlanders de McNaughton, samedi. Jasmine Goguen a inscrit le jeu blanc devant le filet. Alyssa Melanson et Alexia Daigle ont deux buts chacune et Monica Richard, Danika Bastarache et Josée LeBlanc, un chacune.

Les Patriotes ont eu raison des Titans, 4 à 1, dans une autre partie grâce aux filets d’Emma LeBlanc, Chelsey LeBlanc, Tiana Skerry et Mélanie Breau. Alyssa Landry a assuré la réplique.

La bataille entre les Vedettes et les Cavalières se poursuit au hockey scolaire féminin alors que les Cavalières ont eu raison des Vedettes par la marque de 2 à 1, samedi soir. Chloé Gallant et Madelaine Richard ont trouvé la cible pour les gagnantes et Janelle Bastarache, pour les perdantes.

Les Cavalières et les Royals ont fait match nul, 1 à 1, jeudi soir. Dominique Cormier, pour Clément-Cormier et Morgan Dimock, Riverview, ont été les compteuses.

Basketball senior masculin

   Les Olympiens de L’Odyssée ont défait les Rebelles de l’école secondaire Népisiguit, 63 à 49, au basketball secondaire masculin. L’Odyssée tirait de l’arrière 25 à 35, à la mi-temps. Justin Okana a marqué 22 pts et 14 retours, Benoit Cormier, 23 points et cinq retours et Gabriel Cor- mier, 11 points et six vols de ballon.

Dans un autre match, les Olympiens se sont inclinés 68 à 76 devant le Pulamoo de Miramichi Valley. L’équipe gagnante menait 40 à 28, à la mi-temps. Benoit Cormier a enfilé 25 points, quatre passes et quatre vols pour les perdants. Justin Okana a marqué 15 points, huit retours et quatre passes et Gabriel Cormier, 14 points.

Football

   Le joueur de ligne défensive des Matadors de Mathieu-Martin, Nicholas Savoie, poursuivra sa carrière avec les Pionniers de Rimouski au niveau collégial, en septembre prochain. Il est membre de l’équipe provinciale des -18 ans.