Cap-Pelé Esso recueille 23 110,70$ pour l’Arbre de l’espoir

Christine Duguay, propriétaire de Cap-Pelé Esso, a décidé de participer à la Campagne de l’Arbre de l’espoir 2017. Son premier objectif de 5000$ a été largement dépassé suite à la participation extraordinaire des gens de la communauté et des environs. Christine a pu compter sur l’enthousiasme de ses employé.e.s pour l’appuyer dans cette campagne. Nous reconnaissons, dans l’ordre habituel : Roger Donnelle, Sébastien Doiron, Jodi Doiron, Jolin Goguen, Christine Duguay, Kelsey Léger, Joshua Cormier, Noah LeBlanc, Janie Cormier et Angela Goguen, qui posent fièrement avec le chèque. (Photo : Gracieuseté)

Christine Duguay, propriétaire de Cap-Pelé Esso, a décidé de participer à la Campagne de l’Arbre de l’espoir 2017. Son premier objectif de 5000$ a été largement dépassé suite à la participation extraordinaire des gens de la communauté et des environs. Christine a pu compter sur l’enthousiasme de ses employé.e.s pour l’appuyer dans cette campagne. Nous reconnaissons, dans l’ordre habituel : Roger Donnelle, Sébastien Doiron, Jodi Doiron, Jolin Goguen, Christine Duguay, Kelsey Léger, Joshua Cormier, Noah LeBlanc, Janie Cormier et Angela Goguen, qui posent fièrement avec le chèque. (Photo : Gracieuseté)

Claire Lanteigne

En débutant avec un objectif de 5000$ à atteindre pour la Campagne de l’Arbre de l’espoir, Christine Duguay, propriétaire de Cap-Pelé Esso, ne pensait jamais recueillir la magnifique somme de 23 110,70$. «Mon Coin de l’espoir a connu un succès incroyable, dit-elle. J’avais réservé deux murs pour afficher les petits sapins qu’on vendait, mais c’est devenu tellement populaire qu’il y en a maintenant tout autour du commerce. Tous les petits sapins ont été accrochés au mur. Ça a dépassé mes espérances.

«C’est la première fois que je m’engageais dans cette Campagne de l’Arbre de l’espoir, ajoute-t-elle, suite à une communication que j’ai eue avec une amie d’enfance, Cheryl LeBlanc, vice-présidente de Westmorland au Cabinet de la Campagne de l’Arbre de l’espoir.

«Cap-Pelé a vraiment attiré l’espoir, poursuit-elle, et c’est grâce à la communauté et aux régions avoisinantes si nous avons obtenu ce grand succès. Ça faisait un endroit où venir pour acheter un petit sapin, un sac, un bracelet ou faire un don. Chaque jour sur Facebook, on affichait les photos des gens qui venaient acheter des petits arbres et les résultats. Après avoir dépassé l’objectif de 5000$, je l’ai augmenté à 10 000$, puis à 15 000$ et jusqu’à 20 000$. Et il faut ajouter que mes neuf employés étaient aussi enthousiastes que moi pour cette belle campagne. L’appui allait tellement vite et les commentaires venaient de partout, même de la Floride et de Montréal.

«De plus, un grand nombre d’activités ont été organisées dans la région pour recueillir des fonds. Et les organismes et les compagnies ont aussi été très généreux. C’est juste incroyable de voir un tel élan de solidarité pour une aussi belle cause», dit-elle.   Une dernière activité pour Christine et Justin LeBlanc, agent de Programmation du Village de Cap-Pelé, a été de se faire arrêter et mettre en prison. «Les gens ont donné 1000$ pour notre libération».

«Je vais garder les petits sapins sur les murs jusqu’à Noël et des mini lumières vertes vont être installées et allumées en haut des arbres. Cette cause me tient à cœur et il faut penser à un autre défi pour l’an prochain. J’ai mis Cap-Pelé sur la mappe, dit-elle en riant et il faudra être à la hauteur l’an prochain.» La prochaine année marquera son 25e anniversaire comme propriétaire de son commerce.

Christine ira faire la présentation de son chèque de 23 110,70$ au Radiothon de l’Arbre de l’espoir, au Collège communautaire de Dieppe, vendredi à 14h45.

Une vice-présidente impressionnée

«Wow!!!! Très inspirant!!! De voir que toute la communauté de Cap-Pelé et celles des environs se sont unies et amassé ce gros montant, c’est émouvant, de dire Cheryl LeBlanc, vice-présidente de Westmorland. Christine n’avait pas besoin de faire des appels, tout le monde allait la voir au magasin. Elle les accueillait avec un gros sourire, un gros hug et naturellement elle prenait une photo. Jamais une fois je ne suis allée au Esso que je n’ai pas ressenti l’amour.»

«Christine est une personne remarquable avec un gros gros cœur, d’ajouter Cheryl. Et elle a touché tout le monde. C’était comme la magie…. une spell de magie!!!! Je suis très fière de Christine et de sa communauté. J’en ai encore les larmes aux yeux et le coeur gros. Mon poste de vice-présidente du Cabinet de l’Arbre de l’espoir à été très très facile car le travail s’est fait toute seul. Mais ce n’est pas surprenant, car le comté de Westmorland est très généreux et a un gros coeur», de conclure la vice-présidente impressionnée.

Le rezonage du terrain au coin de la route 133 et du chemin Ohio Service passe les deux premières lectures

Gilles Haché

La demande de rezonage du terrain au coin de la route 133 et du chemin Ohio Service à Boudreau-Ouest, pour construire un édifice abritant le Royaume des témoins de Jéhovah a passé l’étape de la première et deuxième lecture.

L’édifice d’une superficie de 2000 pieds carrés pouvant accommoder 85 personnes avec 35 espaces de stationnement servira à remplacer l’ancien édifice situé sur la MacArthur Lane à Boudreau-Ouest.

Lors de l’audience publique, une personne, le voisin immédiat, s’est prononcé contre, car il a l’intention d’y avoir un lotissement de plus de 25 lots voisins du terrain rezoné. Sa crainte est de voir la valeur de ses terrains diminuer.

Dix personnes ont fait parvenir une lettre d’appui au projet en indiquant que les Témoins de Jéhovah étaient de très bon voisins et très respectueux des lois.

Les promoteurs ne seraient pas contre d’ériger une rangée d’arbustes ou clôture pour séparer leur terrain des voisins.

Des consultations publiques pour la stratégie verte régionale auront lieu le 4 décembre au bureau de la CRBE, de 13h30 à 15h30 à l’édifice municipal; à Cap-Pelé le 5 décembre de 19h à 21h à l’édifice municipal et à Shédiac le 6 décembre de 19h à 21h au Centre multifonctionnel de Shédiac.

La communauté rurale a présenté les organismes qui recevront des subventions pour la 2e ronde de 2017: Club Chasse et Pêche de Haute-Aboujagane, 500$; Les Chevaliers de Colomb de Cap-Pelé / Shemogue, 500$; Le Centre de ressources et de crises familiales Beauséjour, 500$; Le Tri-County Ground Search and Rescue, 290$; Le Comité d’entraide de Cap-Pelé/Shemogue, 250$; Le Vestiaire St-Joseph, 250$; Le Centre Saint-André /LeBlanc (déjeuner), 250$; La Salle Grand-Barachois (déjeuner), 250$; Dance Envy, 250$ et les Activités pour les jeunes de Shédiac avec Mireille Pitre, 250$.

La prochaine réunion aura lieu le 18 décembre à 19h.

Memramcook donne 5000$ au Comité Handi Bus

Brian Cormier, le maire suppléant de Memramcook, a présenté le chèque à Joseph Lionel Gaudet, président du Comité Handi Bus. (Photo : Maryse LeBlanc)

Brian Cormier, le maire suppléant de Memramcook, a présenté le chèque à Joseph Lionel Gaudet, président du Comité Handi Bus. (Photo : Maryse LeBlanc)

(CL) - La municipalité de Memramcook a présenté un don de 5000$ au Comité Handi Bus de la Vallée de Memramcook Inc., lors de la réunion régulière, lundi soir.

L’administration va s’informer des coûts que représenterait l’installation de décorations sur la rue Centrale. Les membres du conseil sont intéressés par l’idée, ce qui embellirait le village pendant la période des Fêtes.

Une Joujoutèque ouvrira ses portes à la mi-décembre, à raison de deux jours par semaine, dans la Salle Marie-Léonie.

Les préparatifs vont bon train pour la Course Xtreme Race Memramcook. Des comités sont à l’œuvre pour différents secteurs et on en connaître plus lors de la conférence de presse prévue jeudi à 11h à l’aréna Eugene (Gene) LeBlanc.

Don à l’Arbre de l’espoir

doncoutu

La Pharmacie Jean Coutu de Shédiac a récemment remis un don de 1000$ à l’Arbre de l’espoir. Sur la photo, de gauche à droite : Denis Léger, gérant; Kim Cormier, assistante gérante; Denise Richard, assistante gérante; Cheryl LeBlanc, vice-présidente Westmorland du Cabinet provincial de l’Arbre de l’espoir; François LeBlanc, co-propriétaire de la Pharmacie Jean Coutu; Erica LeBlanc, technicienne au laboratoire et Nora LeBlanc, commis-comptable. (Photo : Mike Thibodeau)

EDITORIAL

Jeannita Thériault

Jeannita Thériault

Les accusations sexuelles sont à la mode de nos jours…

            Harcèlement, attouchements, viols, pédophilie voient le jour dans nos nombreux médias (radio, télé, journaux, Facebook, réseaux sociaux, etc.). Nous vivons dans une atmosphère de dénonciations, et ce, à tous les points de vue.

Les victimes de ces actes se rassemblent, se racontent et elles continuent à sortir de leur silence face à un passé qui les a fait beaucoup souffrir, non seulement physiquement mais également psychologiquement, et ce, pendant de nombreuses années.

Personne n’est épargnée en raison de ces allégations y compris le producteur québécois, Gilbert Rozon, fondateur du festival annuel Juste pour Rire et l’animateur télé Éric Salvail. Les animatrices Penelope McQuade, Julie Snyder et plusieurs autres ont eu le courage de dénoncer leurs agresseurs. Aux États-Unis, le grand comédien et producteur, Kevin Spacey, de la série House of Cards (télé); et Harvey Weinstein, producteur et réalisateur, ont été dénoncés par plusieurs actrices américaines qui sont sorties de leur mutisme. On parle même d’anciens pré- sidents des États-Unis, notamment George W. Bush, senior; Bill Clinton… et j’en passe.

Plus près de nous, c’est au tour de quelques membres du clergé catholique d’être accusés de pédophilie, mais attention! Il se pourrait qu’il y ait de fausses dénonciations avancées à l’endroit des prêtres par des pseudo-victimes qui voudraient profiter de la manne de l’Archidiocèse de Moncton et d’ailleurs…

Certes, certains membres du clergé n’ont pas encore eu la chance de se défendre et de dénoncer leurs accusateurs. D’autres victimes ont souffert très très longtemps avant d’avoir eu le courage de dénoncer leurs agresseurs. En ce moment, plusieurs vraies victimes ont obtenu gain de cause en recevant un dédommagement important de la part de l’Archidiocèse de Moncton – ce qui a comme résultat de piger dans les quelques économies de l’Archidiocèse – sans oublier les tarifs exigeants de la part des avocats embauchés pour vérifier les dénonciations et autoriser les dédommagements accordés aux victimes.

C’est certain que cette situation n’encourage pas nos jeunes à avoir une Foi inébranlable envers l’église catholique, cependant, nos jeunes oeuvrent au sein de plusieurs causes sociales pour venir en aide aux moins nantis de notre société. Une dame d’un certain âge interviewée au Téléjournal Acadie récemment a bel et bien résumé toute cette affaire en déclarant : «Tout ce qui se passe n’est pas la faute de Dieu…mais plutôt la faute des humains…»

En cette période d’avant les Fêtes, ce serait un temps propice pour réfléchir à cette nature humaine «si fragile» et reconnaître que la vie est un combat continuel à tous les points de vue et que la perfection est difficile à atteindre. Cependant, la liberté d’expression existe et la dénonciation de la part des victimes est un moyen efficace pour empêcher que les gens «au pouvoir» ne fassent pas d’autres victimes inutiles.

Jeannita Thériault

Sous le thème «Les Sons de Noël»  Un autre gros succès pour le 14e Gala de l’Arbre  de l’espoir au Centre de Saint-André-LeBlanc

Nous reconnaissons des membres du comité, de gauche à droite : François LeBlanc, Mélanie Thébeau-LeBlanc, Lise Cormier et Germaine Melanson. (Photos : Gracieuseté)

Nous reconnaissons des membres du comité, de gauche à droite : François LeBlanc, Mélanie Thébeau-LeBlanc, Lise Cormier et Germaine Melanson. (Photos : Gracieuseté)

C’est encore un autre gros succès pour le 14e Gala de l’Arbre de l’espoir, qui a permis de recueillir 17 800$ pour la Campagne de l’Arbre de l’espoir 2017. Le Gala avait lieu samedi dernier et offrait une soirée élégante et mémorable aux plus de 200 personnes présentes.

Dans un décor majestueux et féérique, les musiciens et musiciennes ont présenté un spectacle rempli d’espoir en quête d’un avenir meilleur pour les gens de la communauté qui sont atteints de cancer. Un vin et fromage a aussi été servi.

Remerciements

   Un gros merci au comité organisateur du Gala annuel de l’Espoir du Centre de Saint-André-LeBlanc, ainsi qu`à tous les bénévoles et musiciens qui ont mis la main à la pâte pour présenter une soirée enchantée dans l’ambiance des fêtes de Noël. Du bon monde, de la belle musique et de la bonne bouffe dans une atmosphère d’espoir et de générosité pour toutes les personnes atteintes de la maladie du cancer. Du leadership communautaire on en trouve partout dans nos belles communautés.

Nouvelle tour d’eau à Shédiac   Rien à voir avec de futurs projets de terrains de camping

La Ville de Shédiac désire préciser que la nouvelle tour d’eau qui est actuellement en construction sur le chemin Ohio a pour objectif de répondre à des besoins existants pour la Ville de Shédiac. C’est aussi pour faciliter de nouveaux projets commerciaux sur les chemins Ohio et Lino, tel la venue prochaine d’un magasin de matériaux de construction ainsi que l’expansion d’un centre de distribution de propane. Ce projet n’a absolument rien à voir avec les projets futurs de terrain de camping dans la Ville de Shédiac, tel que suggéré récemment par CBC.

La capacité de stockage de l’eau de la ville est présentement de 715 mètres cubes, assurés par la tour actuelle située sur la rue Breaux Bridge. Un rapport commandé en 2014 intitulé «Plan maître du système de distribution d’eau» situait à ce moment-là le déficit de stockage à 2200 mètres cubes. La nouvelle tour d’eau en voie de construction sur le chemin Ohio a un volume d’environ 2 900 mètres cubes.

Le stockage de l’eau est nécessaire pour trois raisons principales : répondre aux demandes de pointe ordinaires au-delà de la capacité de production (permettant d’égaliser le stockage), fournir l’eau pour lutter contre les incendies et fournir l’eau dans les cas d’urgence où la distribution est interrompue en raison d’un bris mécanique, d’une panne de courant, etc.

Le réseau de distribution d’eau de la ville comprend deux zones de pression, lesquelles nécessitent une capacité de stockage. La première zone (nommée zone de gravité) est desservie par la tour d’eau actuelle et comprend les terres d’élévation inférieure situées dans les limites de la ville. La deuxième zone (nommée zone de pression) est desservie par trois pompes domestiques et une pompe d’incendie. Les limites de la deuxième zone comprennent les terres plus élevées situées à l’intérieur de la ville. Les pompes ont été installées au début des années 2000 et convenaient bien à leur époque, alors que la zone à pression accueillait principalement des développements résidentiels. Les développements se poursuivent essentiellement sur les chemins Ohio et Lino, ce qui augmente le volume d’eau requis pour lutter contre les incendies. Ces déve- loppements comprennent un Centre de détention provincial, le nouveau Centre des opérations municipales de la ville, un nouveau magasin de matériaux de construction et le développement d’un centre de distribution de propane, entre autres.

Cette nouvelle tour d’eau est également nécessaire pour permettre à la tour d’eau actuelle sur la rue Breaux Bridge d’être mise hors circuit afin d’y apporter des travaux d’entretien majeurs. Les travaux effectués sur la tour d’eau actuelle sont reportés jusqu’à ce que la construction de la nouvelle tour d’eau soit achevée. La séquence de ces travaux permettra d’offrir à l’ensemble des utilisateurs d’eau un service continu et ininterrompu.

Contrairement à ce qui a été suggéré par CBC, le but de la construction de la tour d’eau n’est pas pour répondre aux besoins futurs des terrains de camping, mais plutôt pour répondre aux besoins de l’ensemble des utilisateurs du système d’eau municipal dans le cadre d’un plan à long terme.

Quatre nouveaux membres intronisés au Mur de la renommée de Shédiac

De gauche à droite : Pierre Landry, représentant feu Dr Webster; Anita LeBlanc, épouse de feu Odule LeBlanc; Monette Léger, artiste qui a effectué les œuvres; Louis Landry, Mélanie Vautour et Jacques LeBlanc, maire de Shédiac. (Photo : Studio Sormany)

De gauche à droite : Pierre Landry, représentant feu Dr Webster; Anita LeBlanc, épouse de feu Odule LeBlanc; Monette Léger, artiste qui a effectué les œuvres; Louis Landry, Mélanie Vautour et Jacques LeBlanc, maire de Shédiac. (Photo : Studio Sormany)

La Ville de Shédiac a procédé, le 14 novembre dernier, à l’intronisation de quatre nouveaux membres au Mur de la renommée, lors d’une cérémonie au Centre multifonctionnel de Shédiac.

Cet événement spécial souligne les réalisations d’individus qui ont certainement contribué à la qualité de vie à Shédiac.

Les nouveaux membres sont :

Mélanie Vautour

   Enseignante de métier et bénévole engagée au sein de divers organismes communautaires, Mélanie Vautour est toujours disponible à prêter main-forte à son église. Elle est une femme patiente, généreuse, douce, dévouée et aimée par tous. L’impact de son bénévolat n’a été que positif pour la communauté.

Odule LeBlanc (décerné à titre de posthume)

   Bénévole dévoué au sein de divers organismes communautaires, Odule LeBlanc était toujours disponible à participer à l’organisation et au déroulement d’activités et événements à Shédiac et en région. Il avait l’ardent désir d’aider les jeunes. Il a été longtemps impliqué à titre de directeur de la Bibliothèque de Shédiac, du Festival du homard, du Carnaval d’hiver et de l’organisme Échec au crime. Il avait une conviction en la solidarité communautaire.

Louis Landry

   Homme d’affaires qui a joué un rôle important dans le développement économique de la ville, M. Landry a été propriétaire d’un magasin de meubles, visionnaire qui a contribué à l’aménagement du centre commercial de Shédiac, promoteur immobilier et distributeur de motoneiges Bombardier. Louis fut le premier entrepreneur membre de la Chambre de commerce, président fondateur de la Villa Providence et il a joué un rôle important dans l’établissement du DSS à Shédiac. Il a aussi été récipiendaire de la médaille de paix du YMCA en 2003.

Dr Clarence Webster (décerné à titre de posthume)

   Un médecin d’origine canadienne, pionnier en obstétrique et gynécologie, le Dr Webster a quitté le domaine de la médecine en 1919 pour ensuite revenir à Shédiac. Ici, il a entamé une seconde carrière en tant qu’historien, s’adonnant à la conservation et à la popularisation de l’historique du Nouveau-Brunswick, un intérêt qu’il a entretenu tout au long de sa vie.

Le Mur de la renommée de la Ville de Shédiac est situé au Centre multifonctionnel de Shédiac, au 58, rue Festival.

noelmemram

(CL) - Encore une fois, le Marché de Noël de Memramcook a connu un beau succès. Organisé par la Société culturelle de la Vallée de Memramcook, cette année l’événement avait lieu au Club d’âge d’or de Pré-d’en-Haut, samedi dernier.

L’entrée était gratuite, mais on acceptait des dons pour la banque alimentaire.

La journée a débuté avec les belles voix de la Chorale de l’école Abbey-Landry. Ensuite, le Père Noël et son épouse, la Mère Noël, étaient présents et la photographe Gabrielle Bissonnette a pris des photos avec les enfants.

Plus d’une trentaine d’artisans étaient sur place pour offrir une grande variété de produits. Des décorations, faites à la main par des élèves de l’école Abbey-Landry, contribuaient à l’ambiance joviale de la journée.

«Puisque le local était plus petit, nous n’avons pas pu accepter plus d’artisans, de dire Nicolas Guay, directeur général de la Société culturelle. Mais les gens sont venus en grand nombre faire leurs achats auprès de nos artisan.e.s.»

Downtown Moncton Centre-ville Inc. lance la saison des fêtes 2017 au centre-ville!

Le 15 novembre dernier, Downtown Moncton Centre-ville Inc. (DMCI) a lancé le temps des fêtes 2017 au centre-ville de Moncton lors d’une conférence de presse tenue au Delta Beauséjour. De nombreuses activités auront lieu au coeur de la ville durant les semaines précédant Noël!

«Nous sommes ravis de promouvoir la nouvelle initiative de DMCI, les Cartes-cadeaux Centre-ville Moncton», a déclaré Anne Poirier Basque, directrice générale de DMCI. «Ces cartes-cadeaux universelles ne peuvent être utilisées que dans les entreprises participantes du centre-ville de Moncton. En plus de divers restaurants, détaillants et services professionnels, elles peuvent être utilisées à tous les parcomètres du centre-ville. Elles font d’excellents cadeaux corporatifs ou personnels tout en soutenant nos entreprises du centre-ville et en encourageant les dépenses locales!»

Juste à temps pour le temps des fêtes! Les cartes-cadeaux ne sont vendues qu’au bureau à Downtown Moncton Centre-ville Inc. (bâtiment de l’Assomption, près de Service Nouveau-Brunswick) d’une valeur minimale de 20$ et d’une valeur maximale de 500$ avec une limite de 500$ par personne. Visitez downtown moncton.com ou l’application mobile gratuite de DMCI pour plus d’informations et pour une liste de plus de 65 entreprises participantes.

La mairesse Dawn Arnold était présente afin d’inviter le grand public à participer aux portes ouvertes annuelles du temps des fêtes à l’Hôtel de Ville (655, rue Main) qui aura lieu le samedi 25 novembre de 17h à 18h, avant le défilé annuel du Père Noël (illumination des arbres à 17h30). Le dimanche 3 décembre à 18h30, Place Resurgo présente un spectacle avec Ventus Machina au Temple Libre. Cet événement est GRATUIT avec un don d’un aliment non périssable.

Représentant le Marché de Moncton, Courtney Donnelly a dévoilé les activités du Marché qui auront lieu pendant la saison des fêtes. Tout au long du mois de décembre, les clients auront la possibilité de remplir des billets de participation aux kiosques des marchands afin de courir la chance de gagner l’un des quatre «paniers-cadeaux». Les noms seront tirés à la fin de la journée du marché les quatre premiers samedis de décembre (les 2, 9, 16 et 23).

Le thème du défilé du Père Noël Royale du Grand Moncton de cette année est «Canada 150 : Noël d’hier et d’aujourd’hui». Le samedi 25 novembre, le défilé débutera à 17h à l’angle des rues Cameron et Main à Moncton et ira jusqu’à l’angle des rues Champlain et Paul à Dieppe. De plus, il y aura autres événements spéciaux menant jusqu’au jour du défilé inclusivement. Il y aura un événement «Meet & Greet» avec le Père Noël, Maman Noël et autres mascottes du défilé, les gens auront une chance de prévisualiser le char allégorique du Père Noël et il y aura deux zones de divertissement pour la famille! Consultez le site web du Défilé du Père Noël Royale du Grand Moncton et la page Facebook pour plus d’informations.

Cette année, le Déjeuner des rennes du Club Progrès du Grand Moncton se tiendra le vendredi 24 novembre, de 6h30 à 9h30, à l’hôtel Delta Beauséjour. Tous les profits de cette activité viendront en appui aux organismes caritatifs de la région qui ont à coeur le bien-être des enfants.

Le directeur général du Delta Beauséjour, Ray Roberge, a procédé au dévoilement de la maison en pain d’épice de neuf pieds avec thème village Grinch qui a été érigé dans le hall de l’hôtel. Il a invité le grand public à prendre des photos lors du temps des fêtes. Il a également encouragé les gens à verser des dons en argent ou à apporter des produits alimentaires non périssables pour soutenir le centre Food Depot Alimentaire.