Des coquelicots pour les élèves de l’école Donat-Robichaud

legion

Quelques membres de la Légion de Cap-Pelé sont allés offrir des coquelicots aux élèves de l’école Donat-Robichaud de Cap-Pelé, lundi. De gauche à droite : Raymond Doiron, Donald Lirette, Léo Donelle et Marty Smith, président, en compagnie d’élèves. (Photo : Mike Thibodeau)

Lors de la soirée de reconnaissance  La Chambre de commerce de Cap-Pelé/Beaubassin-est reconnaitra ses entrepreneurs et bénévoles

Le 23 novembre prochain, la Chambre de commerce de Cap-Pelé/Beaubassin-est tiendra sa soirée annuelle pour reconnaitre les efforts de ses entreprises, qui font de la région un centre économique important.

Le prix Charles-Yvon Landry entrepreneur de l’année féminin sera alors remis à Natalie Cormier, d’Able Canvas. Le prix entrepreneur de l’année sera remis à Serge Colin et Jean-Philippe Magot, de Claritech Innovations.

En plus de reconnaitre les entrepreneurs, la Chambre de commerce de Cap-Pelé/Beaubassin-est reconnaitra Marguerite Gagnon, la personne pionnière CBDC et Marita LeBlanc recevra le prix du président.

Il y aura également l’annonce des deux gagnants des deux bourses d’études offertes par la Chambre de commerce.

L’activité incluant un souper se déroulera au Centre de St-André-LeBlanc, le jeudi 23 novembre à compter de 18h30. Pour information, communiquer avec Albert E. LeBlanc au 533-6786.

Le Village de Cap-Pelé modifie légèrement sa politique de rémunération

Gilles Haché

Lors de la réunion régulière du conseil municipal de Cap-Pelé, les élus ont voté pour la modification de la rémunération des membres du conseil.

Le salaire du maire sera de 6997$, celui de la mairesse adjointe de 4374$; les conseillers et conseillères recevront 3498$, ce qui représente une augmentation de 2% par rapport à l’an dernier.

Le traitement des élus sera ajusté chaque année dans le but de refléter l’ajustement au coût de la vie. L’ajustement sera fait en utilisant l’Indice des prix à la consommation du Canada, qui prendra effet le 1er janvier de l’année suivante.

Le maire sera rémunéré   75$ pour chaque fonction à laquelle il participera dans le but de représenter la municipalité. Advenant que le maire ne puisse assister à l’une des fonctions et c’est la mairesse adjointe ou un conseiller ou conseillère responsable du dossier qui le remplace, elle ou il recevra le montant de 75$.

Pour les participations aux activités à l’intérieur de la municipalité le montant octroyé sera de 50$.

La municipalité approchera le Club d’âge d’or dans le but d’arriver à une entente afin que ce bâtiment devienne le Centre d’accueil de la municipalité en cas d’urgence.

Le Village de Cap-Pelé accepte de faire partie de l’Organisme régional de Tourisme piloté par la Commission de services régionaux du Sud-est, qui vise la mise en place d’un réseau de collaboration régional pour les communautés et les entrepreneurs touristiques de Westmorland/Albert. Cet organisme va permettre à la région de prendre avantage de sa masse critique et d’améliorer l’accès aux marchés touristiques menant à une croissance économique accrue. Le montant impliqué sera de 1372$ pour les deux prochaines années.

Une lettre sera envoyée au ministre des Transports et Infrastructure dans le but d’élargir le pont qui se retrouve entre l’entrée du Parc de l’Aboiteau et le chemin du Quai, que l’on nomme le pont Moïse dans le but d’améliorer la sécurité des cyclistes qui circulent sur la route 950.

Environ 3700$ amassés lors du 1er Souper  annuel des maires pour l’Arbre de l’espoir

Le merveilleux groupe des bénévoles qui ont aidé au Souper des Maires. (Photo : Gracieuseté)

Le merveilleux groupe des bénévoles qui ont aidé au Souper des Maires. (Photo : Gracieuseté)

Le Comité de l’Arbre de l’espoir Trio BCS aimerait remercier tous ceux et celles qui ont assisté au 1er Souper annuel des maires pour l’Arbre de l’espoir, le dimanche 29 octobre à la Salle Grand-Barachois. «Grâce à la participation extraordinaire et au soutien exceptionnel, nous avons recueilli environ 3700$», a déclaré Cheryl LeBlanc, VP Westmorland / Cabinet provincial de l’Arbre de l’espoir et membre du Comité Trio BCS. «Merci à tous les bénévoles qui nous ont aidés, particulièrement les bénévoles de la Salle Grand-Barachois, ils étaient tout simplement formidables et très organisés!»

Le commanditaire principal était Allain & Associés, et les entreprises suivantes ont fait un don en argent pour faire de cet événement un grand succès : Boudreau’s Electric & Alarm Ltd., RC Auto Sales, Bastarache Auto Salvage et Shediac Esthetics Salon. Le comité tient également à remercier les donateurs suivants : Bob Gallant, IGA-Coop, Nadia Fontaine Richard d’Expedia Cruise Ship Centre, Pain Canada – René Babin, Vitos, Stephanie Belliveau et Ryan Hebert pour la distribution des dépliants, Jean Coutu à Shediac et Cap-Pelé qui ont vendu des billets, et Germaine qui a fait don de l’eau. Et n’oublions pas les maires de Cap-Pelé, Beaubassin-est et Shediac ainsi que les membres de leurs conseils pour leur aide et leur temps.

Et en dernier mais non les moindres, les merveilleux membres du Comité de l’Arbre de l’espoir Trio BCS. «Ils ont fait un travail extraordinaire en organisant cet événement et en donnant leur temps, leur cœur et leur âme», ajoute Cheryl LeBlanc. «Merci à nos familles, nos amis et nos collègues qui continuent de nous soutenir».

Cet argent s’ajoutera aux fonds déjà recueillis par le comité, comme les 1900$ amassés lors de la première édition de la Marche de l’espoir à la Plage de l’Aboiteau à Cap-Pelé. Les membres du comité Trio BCS organisent d’autres activités de collecte de fonds; vous avez sans doute vu les petits arbres verts vendus dans certaines entreprises locales, et ils vendent aussi des billets pour un tirage de prix qui va se faire à l’Illumination de l’Arbre de l’espoir à Cap-Pelé le 19 novembre.

L’illumination de l’Arbre de l’espoir pour les trois communautés aura lieu le jeudi 9 novembre à 18h30 au parc Pascal-Poirier à Shediac, le jeudi 16 novembre à 18h devant l’école Père-Edgar-T.-Le-Blanc de Grand-Barachois à Beaubassin-est et le dimanche 19 novembre à 18h30 au Parc Tédiche à Cap-Pelé.

Des fonds seront égale- ment amassés lors du Gala Annuel de l’espoir «Les Sons de Noël» qui sera présenté le samedi 18 novembre à 19h au Centre de Saint-André-LeBlanc. D’autres initiatives sont aussi menées par les membres du comité ou encore des regroupements de la communauté, et tout l’argent amassé par le comité Trio BCS est destiné à la Campagne provinciale et sera remis lors du Radiothon de l’Arbre de l’espoir de Radio-Canada Acadie le vendredi 24 novembre en direct du Collège communautaire du Nouveau-Brunswick à Dieppe.

EDITORIAL

Jeannita Thériault

Jeannita Thériault

Je me souviens…

            L’histoire militaire du Canada pendant la Seconde Guerre mondiale a débuté par la déclaration de guerre effectuée contre l’Allemagne le 10 septembre 1939.

Les militaires canadiens ont joué un rôle important dans l’effort de guerre des alliés en étant déployés sur tous les fronts dont l’Italie, l’Europe du Nord et en Afrique du Nord. Le Canada a été très actif dans la défense des routes maritimes de l’Atlantique Nord et la Marine marchande canadienne a complété plus de 25 000 voyages transatlantiques. Les Canadiens ont également participé aux opérations dans le Pacifique. Ce sont en tout quelque 1,1 million de Canadiens qui ont servi dans l’une des trois forces armées ou avec les forces alliées au cours des six ans que dura la Seconde Guerre mondiale.

L’impact de cette guerre sur l’Histoire canadienne a été considérable. La crise de la conscription a eu un effet majeur sur l’unité nationale entre les Canadiens francophones et anglophones – même si elle n’a pas été aussi dommageable politiquement que celle de la Première Guerre mondiale, elle a renforcé la reconnaissance «nationale» auprès de la communauté «internationale».

Lors de la Première Guerre mondiale (1914-1918), environ 650 000 Canadiens ont servi et plus de 68 000 d’entre eux ont donné leur vie.

Lors de la Seconde Guerre mondiale (1939-1945), plus d’un million de Canadiens et de Terre-Neuviens ont servi dans les Forces armées du Canada et les forces alliées ou dans la marine marchande. Plus de 47 000 d’entre eux ont donné leur vie.

Dans la guerre de Corée (1950-1953), quelques 26 791 Canadiens ont servi dans le Contingent spécial de l’Armée canadienne et 516 d’entre eux ont donné leur vie.

Au tout début, ces jeunes soldats courageux s’engagèrent pour contribuer à libérer les pays occupés. Pour certains d’entre eux qui sont revenus, blessés et/ou apportant avec eux les stigmas d’une guerre meurtrière, ils ont fait face à un manque d’emplois et à un manque de reconnaissance de la part de leur entourage…

Est-ce que nos jeunes sont au courant des efforts de guerre déployés par leurs ainés? Est-ce qu’ils sont au courant que c’est grâce au courage de ces soldats que nous vivons dans un climat de paix aujourd’hui?

Sommes-nous prêts, jeunes ou moins jeunes, de prendre part aux diverses cérémonies le jour de l’Armistice, le 11 novembre prochain et de porter fièrement le coquelicot et de dire «merci» à nos valeureux anciens combattants, morts ou vivants?   Je me souviens!

Jeannita Thériault

Radiothon de l’Arbre de l’espoir de Radio-Canada   La tradition se poursuit!

Sur la photo, de gauche à droite : Denis Larocque et Joannie Benoît, coprésidents de la campagne de l’Arbre de l’espoir et Jacques B. LeBlanc, président-directeur général de la Fondation CHU Dumont. (Photo : Gracieuseté)

Sur la photo, de gauche à droite : Denis Larocque et Joannie Benoît, coprésidents de la campagne de l’Arbre de l’espoir et Jacques B. LeBlanc, président-directeur général de la Fondation CHU Dumont. (Photo : Gracieuseté)

L’invitation est lancée pour le Radiothon de l’Arbre de l’espoir de Radio-Canada, le vendredi 24 novembre de 9h à 19h, en direct du CCNB-Dieppe.   La programmation a été dévoilée le jeudi 2 novembre, à l’occasion de la traditionnelle illumination de l’Arbre de l’espoir au Centre d’oncologie Dr-Léon-Richard à Moncton.

Martine Blanchard et Janic Godin animeront ce grand rendez-vous. Ils seront accompagnés de plusieurs de leurs collègues d’ICI Acadie ainsi que des coprésidents de la campagne, Joannie Benoît et Denis Larocque.

La grande équipe du Radiothon est déjà à l’œuvre pour préparer une émission haute en émotion. Comme le veut la tradition, patients, survivants et professionnels du domaine de la santé viendront nous raconter leurs histoires et nous parler des efforts menés dans nos régions pour vaincre la maladie. Le tout sera ponctué de prestations de nombreux artistes.   La directrice d’ICI Acadie, Colette Francoeur, souligne que le Radiothon est un rendez-vous important pour toute l’équipe d’ICI Acadie. Depuis plusieurs années, Radio-Canada collabore avec la Fondation CHU Dumont dans le cadre de ce partenariat. C’est un projet rassembleur, qui touche toute la communauté. Le radiothon vient couronner les efforts de centaines de bénévoles qui travaillent toute l’année pour la campagne de l’Arbre de l’espoir et nous sommes fiers d’y être associés»

Joannie Benoît, elle-même survivante du cancer, collabore au Radiothon depuis plusieurs années, mais il s’agit de sa première participation à titre de coprésidente. «Ça fait une dizaine d’années que j’œuvre auprès de l’organisation et je suis toujours émerveillée de voir l’ampleur du travail accompli, du progrès réalisé. Le radiothon, c’est l’occasion de célébrer ce travail, de démontrer notre appui à ceux qui se battent contre la maladie et aux professionnels de la santé qui travaillent avec acharnement pour améliorer les traitements.»

Les fonds recueillis par la campagne 2017 permettront la réalisation de différents projets qui permettront d’améliorer les traitements contre le cancer et de rehausser le confort des patients. Déjà, certaines initiatives ont été annoncées, dont la radiothérapie dynamique et adaptative, de même que l’instrumentation technique de Mohs. Le premier projet permettra de donner des traitements de radiothérapie plus rapides et précis, alors que le second viendra grandement améliorer le traitement de certains cancers de la peau. Il y a quelques semaines, on avait annoncé que les dons faits à la campagne 2017 permettraient également de faire l’achat de nouveaux fauteuils de traite-ment pour les patients qui reçoivent des soins à l’Hôpital régional d’Edmundston. Ces nouveaux fauteuils spécialisés seront plus confortables pour les patients et plus ergonomiques pour le personnel. D’autres projets clés seront annoncés au cours des prochaines semaines.

Les artistes au programme

Encore une fois cette année, les artistes acadiens ont répondu à l’appel. Ils seront nombreux à monter sur scène au cours de la journée. Le public pourra entendre George Belliveau, Kit Goguen, Michel Thériault, Emilie Landry, Troiselle, Sandra Lecouteur, Laurie LeBlanc, Izabelle Ouellet, Mario Lebreton, Jesse Mea, Christine Melanson, Joannie Benoit, Phil Athanase, Cy, Alexandre Dionne et Marc Lamontagne.

Plusieurs façons de suivre le Radiothon

Les internautes pourront écouter le Radiothon en direct et suivre le déroulement de la journée à Radio-Canada.ca/espoir2016. Des photos et vidéos seront également publiées sur la page Facebook d’ICI Acadie. Finalement, des reportages seront diffusés à ICI Radio-Canada Télé tout au long de la journée.

Le Centre d’information aux visiteurs de Shédiac a connu une saison fort occupée

Selon les résultats le Centre d’information aux visiteurs de Shédiac a connu une augmentation des visiteurs de 16% pour la saison estivale de 2017.

Le nombre total de visiteurs étaient de 23 652 comparativement à 20 369 en 2016.

Les régions dont le nombre de visiteurs ont connu une augmentation sont : de provenance internationale 95%, du Centre du littoral atlantique les états de New Jersey, New York et la Pennsylvanie 49%, du Québec 24% et de l’Ouest canadien 21%.

Une diminution a été observée pour les provinces maritimes -29% et des états américains proches du Nouveau-Brunswick de -12%.

Pour ce qui est du nombre d’autobus, en 2017, 566 autobus se sont arrêtés en comparaison de 583 en 2016 soit une légère diminution de 3%.

Pour Danny Pellerin, directeur du Développement économique et Tourisme «ces résultats sont très satisfaisants, il est normal que le nombre de visiteurs varie par région d’une année à l’autre. Il faut dire que la température était avec nous cette année.»

Adorable Chocolat se joint à l’Arbre de l’espoir

Cette année, l’entreprise locale Adorable Chocolat se joint à la campagne annuelle de l’Arbre de l’espoir afin de permettre d’améliorer la qualité des soins offerts aux patients atteints du cancer au Nouveau-Brunswick. Adorable Chocolat fabrique, cette année, le premier Arbre de l’Espoir en chocolat garnies d’abricots, de canneberges, de gingembre et d’amandes caramélisées. «Adorable Chocolat a toujours soutenu diverses causes, et nous sommes particulièrement heureux cette année de contribuer à cette campagne qui touche tous de près ou de loin», partage la chocolatière en chef, Ginette Ahier. Pour chaque chocolat vendu, Adorable Chocolat contribuera 2$ à la campagne.

L’Arbre de l’Espoir en chocolat est disponible à la boutique Adorable Chocolat à Shédiac, aux marchés des fermiers de Moncton et Dieppe ainsi qu’à travers leur boutique en ligne, au www.adorablechocolat.ca.

Grâce à l’Arbre de l’espoir    Deux amies reprennent contact

Lors de la 19e journée du Coin de l’espoir, Cap-Pelé Esso avait ramassé la jolie somme de 8078$ et l’objectif est maintenant de 10 000$. Dans l’ordre habituel, on reconnait Christine Duguay et Cheryl LeBlanc. (Photo : C. Lanteigne)

Lors de la 19e journée du Coin de l’espoir, Cap-Pelé Esso avait ramassé la jolie somme de 8078$ et l’objectif est maintenant de 10 000$. Dans l’ordre habituel, on reconnait Christine Duguay et Cheryl LeBlanc. (Photo : C. Lanteigne)

Claire Lanteigne

Christine Duguay et Cheryl LeBlanc ont toutes deux fréquenté l’école à Cap-Pelé, mais elles ne s’étaient pas vues physiquement depuis 36 ans. Le 15 octobre dernier, Cheryl remarque sur le FB de Christine qu’elle a embauché une jeune fille à besoins spéciaux, Jani, celle qui fait les paquets de bonbons. Elle lui envoie un mot pour la féliciter. Elle a un fils autistique, Ryan et elle sait très bien comment important c’est pour un jeune d’avoir un emploi.

Christine lui répond et à son tour la félicite pour son engagement auprès de l’Arbre de l’espoir. «J’aimerais bien faire quelque chose pour cette cause, ajoute-t-elle, mais je n’ai pas grand temps pour participer à des activités.»

Cheryl ne perd pas de temps et se rend voir Christine à son commerce Cap-Pelé Esso. Elle est la vice-présidente de Westmorland au Cabinet de l’Arbre de l’espoir et lui dit qu’elle pourrait vendre des petits sapins et autres produits au profit de la campagne.

«En voyant que je pouvais faire ça ici, de dire Christine, j’ai décidé d’aller de l’avant et de faire un Coin de l’espoir sur un ou deux petits murs. J’ai fixé l’objectif à 5000$. Et tout de suite c’est devenu un succès et les petits sapins recouvrent bien plus que les deux murs prévus, ça va faire tout le tour si ça continue.

«Tout le monde de la grande région vient ici, on attire l’espoir à Cap-Pelé et les communautés sont tellement généreuses. Ça fait un endroit où venir pour acheter un petit sapin, un sac, un bracelet ou faire un don. C’est un succès grâce à leur argent et ça amène du bonheur. Après avoir dépassé l’objectif de 5000$, je l’ai augmenté à 10 000$, dit-elle. Et il faut ajouter que mes neuf employés sont aussi enthousiastes que moi pour cette belle campagne.

«Il y a beaucoup de gens qui sont touchés par le cancer, d’ajouter Christine et cet été il a frappé à notre porte lorsque ma mère a été diagnostiquée d’un cancer du rein. On a eu peur, mais tout va bien pour elle.»

«C’est vraiment incroyable de voir tous les gens qui viennent appuyer l’initiative de Christine, d’ajouter Cheryl. Après dix ans au Relais pour la vie, c’est ma première année pour l’Arbre de l’espoir. Je voyais comment ça se passait et j’avais le goût d’en faire partie. Si je ne travaillais pas, j’en ferai encore plus. Mais ça vient du cœur et le comité de Westmorland est plein d’énergie. Pour une première fois on a fait une activité commune avec les trois municipalités de Beaubassin-est, Cap-Pelé et Shédiac et ce fut un succès. Il est important de travailler en équipe pour une aussi belle cause.»

Si la campagne de l’Arbre de l’espoir a permis à Christine et Cheryl de renouer leurs liens d’amitié, elle a aussi fait en sorte que Ryan et Jani sont devenus amis. Ils participent au succès de la campagne de Christine en vendant des billets pour un tirage et font d’autres tâches pour l’Arbre de l’espoir dans son commerce.

La campagne au Cap-Pelé Esso prendra fin le 15 novembre et Christine ira faire la présentation du chèque au Radiothon de l’Arbre de l’espoir à Dieppe le 24 novembre prochain. Le 18 novembre elle ira faire part du succès de sa campagne au Gala de l’Arbre de l’espoir de Saint-André-LeBlanc et le 19 novembre, à l’illumination de l’Arbre de l’espoir à Cap-Pelé.

FrancoFête en Acadie à Diepppe  Une 21e édition réussie!

La 21e FancoFête en Acadie à Dieppe s’est terminée en beauté le samedi 4 novembre avec la remise du prix de la tournée «Assomption Vie Radio-Canada» et des prix Alliances, qui récompensent des artistes acadiens qui se sont illustrés lors de l’événement.

Le guitariste Shaun Ferguson sort grand gagnant de cette 21e édition et récolte trois prix : le prix RADARTS-ROSEQ, le prix RADARTS-RÉSEAU ONTARIO ainsi qu’un prix Marc Chouinard qui lui permettra de jouer en formule trio au Festival Pause Guitare à Albi en France.

Le groupe Seconde Nation remporte le prix de la tournée «Assomption Vie Radio-Canada» qui lui permettra d’entreprendre une tournée de 12 spectacles dans les Provinces atlantiques auprès des membres du réseau RADARTS. Groupe de folk traditionnel acadien du Nouveau-Brunswick, Seconde Nation est composé de Dominique Breau, de Marie-Andrée Gaudet, de Julien Breau et de Jacques Blinn.

Fondé en 2009, le prix de la tournée «Assomption Vie Radio-Canada» a déjà été décerné aux artistes Laurie LeBlanc (2016), Izabelle Ouellette (2015), Ronald Bourgeois (2014), Luc LeBlanc (2013), Ryan Doucet (2012), George Belliveau (2011), Daniel Léger (2010) et Lennie Gallant (2009).

Lauréats des Prix Alliances 2017

   Le prix RADARTS-GRANBY est décerné au groupe Les Hôtesses d’Hilaire qui aura l’occasion d’offrir une performance en marge du prochain Festival international de la chanson de Granby en août 2018.

Le prix RADARTS-RÉSEAU DES GRANDS ESPACES est remis à l’auteur-compositeur-interprète Michel Thériault. Ce dernier est invité à se produire en vitrine lors du prochain Contact-Ouest qui se tiendra du 20 au 23 septembre 2018 à Vancouver.

Le prix RADARTS-RIDEAU qui permettra au lauréat de présenter une vitrine lors de la prochaine édition de la Bourse RIDEAU en février 2018 à Québec est attribué à Cédric Vieno.

Le prix RADARTS-ROSEQ est offert à Shaun Ferguson qui est invité à offrir une vitrine lors de la prochaine rencontre d’automne du ROSEQ en octobre 2018 à Rimouski, au Québec.

Le prix RADARTS-RÉSEAU ONTARIO est octroyé à l’artiste Shaun Ferguson. Il aura l’occasion de se produire en vitrine en janvier prochain lors de l’édition 2018 du Contact Ontarois à Ottawa.

Établi en 2015-2016, le prix Marc-Chouinard est le fruit d’une collaboration entre la SPAASI, RADARTS, ASSPROPO et VOIX DE SCÈNES. Le prix honore cette année deux lauréats.

Le groupe Les Hôtesses d’Hilaire est invité à se produire en vitrine lors du Festival Voix de Fête en Suisse en 2019.

Pour une première fois cette année, un prix Marc Chouinard permettra à un artiste acadien de se produire en vitrine au Festival Pause Guitare à Albi, en France, en 2018. C’est le guitariste Shaun Ferguson qui se mérite le prix qui lui est remis par Alain Navaro, directeur du Festival Pause Guitare et de l’Association Arpèges et Trémolos.

Le prix DU HAUT DES AIRS CANADA de la SACEF (Société pour l’avancement de la chanson d’expression française) permet à un jeune artiste de l’Acadie d’effectuer une résidence d’artiste d’une semaine à la Place des Arts de Montréal en compagnie d’artistes de la relève de l’Ouest canadien, du centre du Canada et du Québec. À la fin de la résidence, les artistes se produiront en spectacle sur une même scène à la salle Claude-Léveillé dans le cadre du Coup de cœur Francophone à l’automne 2018. Le lauréat 2017 pour l’Acadie est Éric Dow.

À propos de la FrancoFête en Acadie à Dieppe

   La FrancoFête en Acadie à Dieppe est un évènement contact annuel qui revêt une grande importance pour les diffuseurs et les artistes des arts de la scène francophone en Atlantique ainsi que dans toutes les provinces du Canada. Les tournées RADARTS et Cerf-volant découlent, en grande partie, directement de cet événement.

La 22e FrancoFête en Acadie à Dieppe se déroulera du 7 au 11 novembre 2018.