Memramcook rend hommage à ses entrepreneur.e.s

entrepreneurscook

Le premier Gala de reconnaissance de la Chambre de commerce de Memramcook a reconnu quatre entrepreneur.e.s de la communauté. Au cours de la soirée, haute en couleurs et en émotions, Skylar Gallant s’est mérité le prix de l’Entrepreneur de l’année. Il reçoit son prix de Maxime Bourgeois, président de la Chambre de commerce (en haut à gauche). Renée Gaudet a reçu le prix de l’Entrepreneure philanthropique qui lui a été présenté par Nathalie Gallant, de la CBDC (en haut à droite). Samuel Thériault a reçu le prix de l’Entrepreneur jeunesse qui lui a été présenté par le maire Michel Gaudet (en bas à gauche). Pierre Roy a reçu le prix d’Ambassadeur qui lui a été présenté par Luc Richard, d’UNI (en bas à droite). (Photos : Gabrielle Bissonnette)

Claire Lanteigne

Lors d’un premier Gala de reconnaissance organisé par la jeune et dynamique Chambre de commerce de Memramcook, le prix d’Entrepreneur de l’année a été remis à Skylar Gallant, de Gallant parts and tools. Natif de Dieppe, Skylar Gallant déménage à Halifax après le secondaire pour étudier en gestion à l’Université de Dalhousie. Il obtient son diplôme en 2010, déménage à Memramcook en 2011 et incorpore Gallant Parts & Tools en 2013. Il achète alors une vielle bâtisse abandonnée, au 551, rue Centrale et ouvre ses portes en aout 2013.

Ayant comme slogan «Nous sommes ici pour vous», il commence son entreprise avec un livreur et lui-même au téléphone et au comptoir. En 2016, il achète Old Gold Performance and Restoration Parts pour l’ajouter sous le chapeau de Gallant Parts & Tools. Il a actuellement quatre employés à temps plein, en recherche un autre et il ouvrira prochainement une deuxième succursale à Dieppe!

Très surpris de rempor- ter cet honneur, il a conseillé aux gens d’avoir le courage de faire ce qu’ils aiment et qu’il faut oser pour aller et réussir en affaires.

Le prix d’Entrepreneure philanthropique de l’année a été décerné à Renée Gaudet, co-propriétaire de ConAir Ventilation. Depuis quatre ans, elle est la présidente de la Fondation de l’école Abbey-Landry. Ses enfants ne sont plus à l’école depuis deux ans et, malgré ça, elle donne toujours de son temps, de son énergie et de son argent. La Fondation a versé à l’école plus de 100 000$ en quatre ans et madame Gaudet y contribue à plusieurs niveaux.

Au-delà de la fondation, durant la période des Fêtes, la lauréate s’assure que plusieurs enfants en besoin de la communauté reçoivent quelque chose pour Noël. Son intégrité, son engagement, son calme et sa générosité font d’elle une personne remarquable, une grande leader et un atout incroyable à la communauté de Memramcook. Malgré tout le succès qu’elle connait et les projets qu’elle gère; elle demeure humble, disponible et facile d’approche.

Très émue de recevoir ce trophée, Madame Gaudet a dit avoir appris de ses parents à être généreuse envers les gens de la communauté. Suivant leur exemple, elle croit qu’il est important de montrer aussi l’exemple.

C’est à Samuel Thériault, propriétaire de Crèmerie T-Cone Ice Cream Shop, qu’on a remis le prix de jeune Entrepreneur. Actuellement étudiant au CCNB-Dieppe en charpenterie, il a un diplômé en Gestion de petite et mo- yenne entreprise. Il est le premier étudiant à avoir ouvert sa propre entreprise pour son propre stage. Il a remporté le Challenge Award, Best Managment team award, Company of the year award et Junior emerging award a travers le programme Jeunes entrepreneurs.

Cet été T-Cone, situé sur la rue Centrale à Memramcook, comptait neuf employés saisonniers à temps partiel et il a vendu au-delà de 10 000 crèmes glacées dans sa première année d’opération. T-cone était présent aux évènements communautaire (Memramcook Show and Shine, Fête du Canada, 15 aout à Dieppe, au Mercredi Show, Jeux de la francophonie, Défilé de la fierté, etc. Son rêve est d’ouvrir à l’année longue et de servir beignes et café à partir du 25 novembre en plus des 28 saveurs de crème glacée. Il aura une dizaine d’employés et ouvert de 5h le matin à 21h, sept jours sur sept. Il a l’intention d’ouvrir une deuxième crèmerie à Dieppe l’été prochain.

Le jeune homme d’affaires a dit avoir réussi grâce à l’appui de la communauté et de sa mère.

Le prix d’Ambassadeur a été remis à Pierre Roy, reconnu, entre autres, pour deux choses. En premier lieu, en tant que directeur de l’école Abbey Landry, Pierre Roy a su faire de cette école un lieu d’apprentissage où chaque jeune à la possibilité de découvrir ses forces et ses talents. Il a travaillé à développer une étroite collaboration entre l’école et la communauté, et de fait avec la Chambre de commerce. Ceci se fait dans le but d’imprégner chez les jeunes une autonomie, une résilience et l’envie et la capacité de continuer d’apprendre tout au long de leur vie. Et grâce à cette approche et à son dévouement, l’école Abbey-Landry est reconnue au niveau provincial, ce qui donne une visibilité hors pair à Memramcook.

En deuxième lieu, on ne peut que penser au dossier de l’Institut de Memramcook. En 2013 avec l’annonce de la faillite de l’Institut, la communauté est découragée et sous le choc. M. Roy ne baisse pas les bras, au contraire il y propose des solutions. Après consultation auprès de la population, un comité de citoyens était formé Vive le Collèege Saint-Joseph sous la présidence de Pierre Roy. Par conséquent, le 6 février 2017, le gouvernement annonçait un investissement total de 25 millions pour des travaux de rénovations à l’Institut. M, Roy a joué un rôle clé dans l’obtention de ce projet qui voulait dire la sauvegarde de ce bijou patrimonial et la création de nouveaux emplois, si importants à l’économie de la région.

Un tonnerre d’applaudissements a suivi l’annonce de ce prix. M. Roy a dit avoir été très bien accueilli à Memramcook et qu’on réalise de grandes choses quand on s’entraide.

Marche un mille dans ses souliers recueille 47 482,35$

marchesouliers

   La cinquième édition de Marche un mille dans ses souliers a permis de recueillir la somme de 47 482,35$ pour le Centre de ressources et de crises familiales Beauséjour. Au cours de l’activité, vendredi dernier, on comptait 126 participants, dont 15 élèves et deux enseignants de l’école Mgr-François-Bourgeois et sept élèves de l’école Louis-J.-Robichaud.

Les participants ont marché en talons hauts rouge, le long de la rue Main à Shédiac, afin de symboliquement démontrer leur intolérance pour la violence. Les fonds aideront le Centre de ressources et de crises familiales Beauséjour et son projet de financement de construction d’un centre d’hébergement pour femmes et enfants de la région Beauséjour pour les victimes de violence.

Cette nouvelle installation accueillera le Centre de ressources et de crises familiales existant ainsi qu’un nouveau centre d’hébergement, en plus d’une expansion du programme Maison de l’Espoir offrant des appartements de deuxième étape à loyer subventionné. Cette nouvelle installation sera située en plein cœur du Centreville de Shédiac afin d’assurer que les victimes peuvent garder et regagner leur indépendance pendant qu’elles sont au Centre.

Grâce au Village de Cap-Pelé, des cours de GED seront offerts à Cap-Pelé

Gilles Haché

Le Village de Cap-Pelé a accepté la demande du Conseil pour le développement de l’alphabétisme et des compétences des adultes du NB de leur louer un local pour qu’il puisse offrir des cours de GED à la population de Cap-Pelé et de la région.

La municipalité de Cap-Pelé offre l’ancienne salle du conseil municipal gratuitement du lundi au vendredi afin que CODAC puisse offrir ce service à la population.

Lors de la réunion régulière un citoyen Martin Sullivan a fait une présentation sur le danger que représente la traversée du pont entre l’entrée du Parc l’Aboiteau et le quai de l’Aboiteau. Le fait que le pont est plus étroit que la route 950 cause des dangers aux piétons et aux cyclistes. Le citoyen demande au village de trouver une solution à ce problème avant que des accidents arrivent.

Les prix d’entrée à la Plage de l’Aboiteau pour 2018 seront de 5$ pour le grand stationnement; 10$ pour stationner au Centre de Plage; 15$ pour un laissez-passer pour les citoyens qui pourront s’en procurer un deuxième à 25$; les laissez-passer pour les non-citoyens du village achetés avant le 1er juillet seront de 40$ et 50$ après le 1er juillet.

En bref…Les résultats du nombre de visiteurs à la Plage l’Aboiteau montre une augmentation de 2 103 personnes pour la période de juin à la fin d’aout…il y aura porte ouverte à la caserne des pompiers le dimanche 15 octobre de 10h à 14h …la maison hantée aura lieu les 20 et 21 octobre…la prochaine réunion régulière du village aura lieu le 6 novembre à 19h.

Jacques LeBlanc se lance en politique provinciale

Jacques LeBlanc

Jacques LeBlanc

C’est avec beaucoup d’enthousiasme que Jacques LeBlanc annonce qu’il briguera l’investiture du Parti libéral du Nouveau-Brunswick pour la circonscription de Shédiac-Beaubassin-Cap-Pelé en vue des prochaines élections provinciales.

Après plus de 10 ans d’engagement dans le monde municipal en tant que conseiller et maire de la Ville de Shédiac, Jacques LeBlanc estime que le temps est venu pour lui de relever de nouveaux défis.

«J’ai acquis une grande expérience au sein du conseil municipal de Shédiac, soit comme conseiller pendant quatre ans et comme maire au cours des six dernières années. Nous avons, au cours de ces 10 années, accompli de grandes choses et je suis prêt aujourd’hui à me lancer sur la scène politique provinciale.»

«Cela a été un privilège pour moi de servir nos citoyens et citoyennes de la Ville de Shédiac et je veux maintenant mettre mon enthousiasme et mon énergie au service des gens de notre circonscription et de la province du Nouveau-Brunswick.»

«Quand j’ai débuté mon aventure dans le monde municipal, je voulais faire une différence et contribuer à bâtir un avenir meilleur pour notre population. Je veux maintenant apporter la même contribution sur la scène politique provinciale et poursuivre l’excellent travail qui a été accompli jusqu’à présent dans notre circonscription par notre député Victor Boudreau.»

Au cours de son mandat en tant que maire de la Ville de Shédiac, M. LeBlanc s’est engagé dans plusieurs causes et auprès de plusieurs organismes, dont la Commission des services régionaux sud-est (CSRSE), au sein de laquelle il a représenté la Ville de Shédiac en agissant, à titre de vice-président et de président de l’organisme de 2013 à 2015.

Sur la scène régionale, Jacques LeBlanc a toujours été reconnu comme un rassembleur et une personne extrêmement déterminée.

Il croit très fort dans le développement régional et il a toujours maintenu de très bonnes relations avec ses collègues des municipalités avoisinantes. Il est d’ailleurs extrêmement fier de l’excellente collaboration régionale entre les municipalités de Shédiac, Cap-Pelé et Beaubassin-est ainsi qu’avec les Chambres de commerce du Grand Shédiac et Beaubassin-Cap-Pelé. Cette étroite collaboration a directement mené au développement de la stratégie verte régionale qui a été annoncée au mois de mai 2017.

Une autre réalisation sur le plan régional dont Jacques LeBlanc est très fier est le regroupement entre l’Association du hockey mineur de Shédiac avec celle de Cap-Pelé qui a pris place il y a quelques années. «Les municipalités de Shédiac et Cap-Pelé ont travaillé de près avec les deux associations pour arriver à ce regroupement et aujourd’hui notre région en ressort beaucoup plus forte», de se réjouir M. LeBlanc.

L’engagement de Jacques LeBlanc sur la scène régionale se fait également sentir auprès de grandes causes telles que le Relais pour la vie, l’Arbre de l’espoir, le Centre de ressources et de crises familiales Beauséjour, le Vestiaire Saint-Joseph Inc. et plusieurs autres campagnes de collecte de fonds dans les différentes communautés régionales. Ce n’est donc pas surprenant qu’on rencontre régulièrement Jacques LeBlanc dans les différentes activités et assemblées annuelles des Chambres de commerce du Grand Shédiac et de Beaubassin-est-Cap-Pelé ainsi qu’à plusieurs autres organisations régionales.

Avec l’appui de son conseil municipal, Jacques LeBlanc a contribué à l’essor de sa municipalité qui s’est classée parmi les municipalités de plus de 5000 habitants ayant connu les plus fortes croissances au Nouveau-Brunswick lors du dernier recensement de Statistiques Canada.

Passionné de lecture et grand sportif, Jacques LeBlanc prêche une saine qualité de vie et il n’hésite jamais à s’engager dans les causes sociales qui contribuent à améliorer la qualité de vie des gens provenant de tous les milieux. «Comme je le dis souvent : seul on peut aller plus vite, mais ensemble on peut aller beaucoup plus loin», lance Jacques LeBlanc.

Jacques LeBlanc a obtenu son diplôme de l’Université de Moncton en 1986 avec un Baccalauréat en Administration des affaires et il est comptable pour la Villa Providence de Shédiac depuis 1992. Son épouse Denise Léger est propriétaire de cliniques de physiothérapie avec des bureaux à Shédiac et Cap-Pelé et le couple a deux enfants : Stéphane et Annie.

Se qualifiant comme un rassembleur, Jacques LeBlanc est également reconnu comme une personne énergique, convaincue et convaincante et c’est cette énergie et cette grande détermination qu’il désire transmettre à la région comme futur candidat libéral et futur député de la circonscription de Shédiac-Beaubassin-Cap-Pelé.

EDITORIAL

Alcide F. LeBlanc

Alcide F. LeBlanc

Un excellent congrès à Fredericton

Avec grande dignité et chaleur humaine, le comité organisateur de la capitale a accueilli plus de 250 membres de la grande famille des éducateurs francophones à la retraite lors de la réunion annuelle tenue à Fredericton en fin de semaine dernière. Un succès total!

Contrairement à certains groupes qui se rencontrent et se chamaillent, le tout s’est déroulé dans une ambiance de calme, de respect et de professionnalisme.   Comme il se doit!

En écoutant attentivement les nombreux hommages adressés à une soixantaine de jubilaires, on a pu constater l’énorme contribution sociale de toutes ces personnes et des autres de la profession enseignante à la retraite.

Grâce au dévouement inlassable de ces personnes, toute la société en profite pleinement. La qualité de vie se maintient et je dirais même qu’elle s’améliore sans quoi elle s’effriterait graduellement.

Lors des discours comme celui prononcé avec brio et conviction par madame Jocelyne Roy-Vienneau, lieutenante-gouverneure de notre province, l’assistance était tout à fait attentive et respectueuse. Il en fut de même lorsque l’honorable Brian Kenny, ministre de l’Éducation et de la petite enfance, s’adressait aux convives.

Si l’espace me le permettait, j’aimerais louer la directrice et les jeunes artistes acadiens de Fredericton qui nous ont hautement émerveillés après le délicieux repas. Ces jeunes ont du talent!

Lors de l’assemblée délibérante, le point fort fut l’épineuse question de la privatisation des services de santé. Solidaires avec tous les autres groupes, la Société des enseignantes et des enseignants retraités francophones du Nouveau-Brunswick s’oppose énergiquement à la tendance du gouvernement actuel.

Enfin, j’ai un vœu à exprimer aux jeunes retraités de la profession enseignante! Joignez-vous à votre Association qui travaille dans vos intérêts également. Du sang nouveau, des idées nouvelles, du jeune dynamisme feraient un bien immense!

Alcide F. LeBlanc

Bernard LeBlanc choisi candidat libéral dans Memramcook-Tantramar

Bernard LeBlanc

Bernard LeBlanc

L’Association libérale du Nouveau-Brunswick (ALNB) a tenu, samedi dernier, un congrès d’investiture en vue des élections provinciales du 24 septembre 2018. Bernard LeBlanc a été choisi candidat libéral dans Memramcook-Tantramar.

Le premier ministre Brian Gallant, également chef du Parti libéral du Nouveau-Brunswick, a assisté au congrès d’investiture et a salué le travail de Bernard LeBlanc dans la circonscription. «L’engagement de Bernard envers sa communauté ne date pas d’hier; cela fait de lui un représentant incroyable pour Memramcook-Tantramar. Son expérience diversifiée est un atout de taille pour le caucus libéral alors que nous nous efforçons à faire croître l’économie du Nouveau-Brunswick, à renforcer l’éducation et améliorer les soins de santé», a indiqué Brian Gallant.

  1. LeBlanc a été élu à l’Assemblée législative du Nouveau-Brunswick pour la première fois aux élections provinciales de 2006. Il a été ministre des Gouvernements locaux, ministre de la Justice et de la Consommation et ministre responsable de l’engagement public. Il a été réélu en 2010. M. Le-Blanc a été réélu le 22 septembre 2014 comme député de Memramcook-Tantramar. Il est vice-président de l’Assemblée législative.
  2. LeBlanc est président du Comité permanent des prévisions et de la politique budgétaires et vice-président du Comité d’administration de l’Assemblée législative. Il a été vice-président du Comité spécial sur les changements climatiques. Il a aussi été nommé à plusieurs comités parlementaires, y compris le Comité permanent des corporations de la Couronne, le Comité permanent de la politique économique, le Comité permanent de la politique sociale, le Comité permanent de modification des lois et le Comité permanent de la procédure, des privilèges et des hauts fonctionnaires de l’Assemblée.

Bernard LeBlanc dit être honoré de recevoir l’appui incontesté de la circonscription de Memramcook-Tantramar. «Représenter les gens formidables de Memramcook-Tantramar a été un grand honneur et un grand privilège. J’apprécie grandement l’occasion de continuer fièrement le travail extraordinaire que nous faisons dans notre circonscription», souligne Bernard LeBlanc.

La liste officielle des candidats pour les investitures est disponible sur le site Web du Parti libéral du Nouveau-Brunswick : nbliberal.ca.

frichti

La première édition du Festival Frichti de Dieppe, a connu un succès vendredi et samedi, à Place 1604 au centre-ville. Plusieurs centaines de personnes se sont déplacées lors des deux journées pour déguster le manger de ce festival de bouffe de camions de rue. Frichti est un mot allemand qui veut dire de la bonne bouffe préparée rapidement. C’est le Club Rotary de Dieppe, sous la présidence du comité de Claude Bourgeois, qui a organisé l’activité, suivant le Ribfest de Moncton. Il y avait également de la musique au cours des deux soirées. Les jeunes ont pu bénéficier de plusieurs jeux géants gonflables. La popularité des camions de bouffe de rue s’est démontrée en fin de semaine, comme le montre cette photo. (Photo : Normand A. Léger)

Expo vins et gastronomie populaire à Moncton

Bill et Julie Vance et Lyne LeBlanc ont dévoilé le poster de cette année sous le thème, 8 jours d’amour pour le vin. (Photo : Normand A. Léger)

Bill et Julie Vance et Lyne LeBlanc ont dévoilé le poster de cette année sous le thème, 8 jours d’amour pour le vin. (Photo : Normand A. Léger)

La 27e édition de l’Expo vins et gastronomie du monde se tiendra cette année du 28 octobre au 4 novembre dans la région de Moncton. Le président Bill Vance a dévoilé une partie de la programmation, en conférence de presse. Une nouveauté cette année sera la présentation de 30 vins fabriqués au Nouveau-Brunswick. Un Gala en l’honneur de la Fondation des amis de l’hôpital Moncton se tiendra à l’édifice de BMW, à Dieppe. Quatre chefs offriront un service unique. Une soirée de dégustation aura lieu dans le nouvel atrium de Saint James Gate, rue Church. Le Festival Frye et la campagne de l’Arbre de l’espoir vont également bénéficier d’activités durant l’expo. Un grand nombre de dégustations seront offertes, dont un soulignant les ga-gnants de Prix d’excellence de vin 2017. Plus de 300 vins seront en vente par Alcool NB lors de quatre sessions principales de dégustations.

Visitez le site expovins.ca pour plus de détails.

P.R.O. Jeunesse Dieppe/Memramcook : Une 9e Marche en bas de laine Coop IGA

Vous voulez faire une différence dans la vie des enfants de votre communauté? Joignez-vous en grand nombre aux membres du conseil d’administration de P.R.O. Jeunesse, au personnel de la Coop IGA de Dieppe et de BoFM et venez participer à notre 9e Marche en bas de laine Coop IGA! L’événement aura lieu le vendredi 13 octobre à 8h30 à Memramcook et à 10h à Dieppe. Une cinquantaine de personnes chausseront à nouveau les fameux bas de laine gris, blanc et rouge pour parcourir les rues de Memramcook et de Dieppe afin d’amasser au moins 30 000$ pour venir en aide aux jeunes. Les bas de laine seront fournis sur place mais si vous ne pouvez pas marcher en bas de laine, vous pouvez également chausser vos espadrilles. L’important est de venir démontrer votre appui pour les jeunes de votre communauté et nous aider à atteindre l’objectif de la marche. La station BoFM sera sur place et diffusera la marche en direct sur leurs ondes dès 8h30.

Pourquoi une marche en bas de laine? Pour symboliser les familles de nos régions n’ayant pas les moyens financiers pour acheter l’équipement nécessaire afin que leurs enfants puissent participer à des activités culturelles, récréatives ou sportives.

La marche en bas de laine représente la plus importante collecte de fonds pour l’organisme P.R.O. Jeunesse, qui a soutenu l’an dernier 359 activités pour des jeunes de Dieppe et Memramcook. Afin de poursuivre ce travail, l’organisme requiert 70 000$ annuellement afin de défrayer les frais d’inscription et d’équipements de ces jeunes. Les entreprises et la communauté sont donc invités à continuer de faire preuve de générosité afin de pouvoir atteindre l’objectif de 30 000$ de la marche.

La Coop IGA de Dieppe est, depuis plusieurs années déjà, un précieux commanditaire qui s’engage à doubler les fonds amassés jusqu’à un maximum de 15 000$. Cette précieuse collaboration se poursuit cette année. Donc, pour atteindre le premier  15 000$, les gens sont invités à participer à la marche ou à amasser des dons dans leur milieu de travail et leur entourage. Il est possible de le faire par l’entremise d’un formulaire ou simplement en faisant un don. «Avec quelques dollars on peut faire sourire des enfants», indique Marise Cormier, l’agente de liaison de l’organisme P.R.O. Jeunesse.

La mission de P.R.O. Jeunesse est de fournir une assistance aux enfants de Dieppe et Memramcook qui, en raison d’un manque de ressources financières, n’ont pas la possibilité de participer à des activités culturelles, récréatives ou sportives.

Joey Couturier assurera la présidence par intérim de la SANB

Le représentant de la région Nord-Ouest de la SANB, M. Joey Couturier, assurera l’intérim de la présidence de l’organisme en raison de la récente démission du président, M. Kevin Arseneau.

Lors d’une réunion exceptionnelle, le conseil d’administration de la SANB a décidé, par voie de résolution unanime, que M. Couturier assumera l’intérim de la présidence jusqu’en juin 2018 et sera donc le principal porte-parole de l’organisme durant cette période.

Lors de la réunion, Mme Rahma Kouraich a été réélue à titre de vice-présidente de l’organisme et Mme Anne-Marie Gammon, à titre de trésorière.

Natif de Saint-Quentin et résident de Saint-Martin-de-Restigouche, M. Couturier est titulaire d’un diplôme d’études postsecondaires en animation 2D/3D du CCNB. Il a ensuite entamé ses études à l’Université de Moncton en information-communication, où il a assumé le rôle de président des Médias acadiens universitaires inc. (MAUI). En 2015, M. Couturier est devenu le directeur général de CFJU FM, la radio communautaire de la région de Kedgwick. Aujourd’hui, il est animateur au sein de l’équipe de CFAI FM, la radio communautaire de la région d’Edmundston.